Une femme met en garde contre les dangers liés à l’utilisation de l’écharpe de portage après avoir perdu son bébé

Par Nathalie Dieul
6 juin 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Une femme britannique a partagé sa douleur d’avoir perdu son fils, Eric, qui est apparemment mort alors qu’elle utilisait un produit commun : un porte-bébé.

Marianne Matthews a dit qu’elle avait acheté une écharpe de portage en tissu en pensant que l’endroit le plus sûr pour le bébé serait contre sa poitrine.

Ce jour-là, Eric était grincheux et elle a décidé de l’emmener faire un tour. Selon Kidspot, elle a acheté son écharpe de portage sur internet, cependant elle ne disposait que de peu d’instructions sur la façon de l’utiliser.

Mme Matthews a expliqué qu’elle avait consulté un « manuel d’éducation parentale qui lui indiquait qu’il serait plus en sécurité contre sa poitrine ».

Après une courte marche, Marianne Matthews a raconté qu’elle avait remarqué que du sang sortait du nez de son fils et qu’il ne respirait plus.

« Tout s’est passé si vite et sans aucun bruit que je n’ai pas réalisé que quelque chose n’allait pas du tout. Il s’était étouffé ou avait eu des problèmes. Quand je suis rentrée, il avait cessé de respirer », se souvient-elle.

La nouvelle mère de famille a appelé les services d’urgence avant que l’enfant ne soit transporté à l’hôpital. Cependant, selon son témoignage, « Eric n’a jamais repris conscience ».

Après avoir fait des recherches, la femme a déclaré que tous les livres de bébé indiquaient que l’enfant devait être tenu contre sa poitrine, ce qui serait l’endroit où l’enfant serait le plus en sécurité.

« Les dangers des écharpes de portage n’ont pas été mentionnés dans les cours prénataux auxquels nous avons assisté, ni dans les livres pour bébés que nous avons lus », a-t-elle fait remarquer à Kidspot, ajoutant que « on n’imagine pas que ce genre de tragédies peut vous arriver ».

Elle met maintenant en garde les autres parents contre les dangers que comportent les écharpes de portage, qui ont gagné en popularité au cours des dernières années.

Image d’illustration (Vitamin/Pixabay)

Elle demande aux parents de ne pas « être tentés de faire plusieurs choses à la fois tout en nourrissant un bébé dans une écharpe. Vérifiez les normes de sécurité et les avertissements avant de choisir un produit ».

« Ce qui me préoccupe le plus, c’est que certaines écharpes sont commercialisées sous le nom d’ ‘écharpes d’allaitement' », a-t-elle indiqué au média électronique.

Dans cette affaire, le coroner, le Dr Richard Brittan, a déclaré, selon The Guardian : « Eric Matthews est mort des conséquences d’un arrêt cardiaque qui, selon la prépondérance des probabilités, résultait d’une asphyxie lors d’un transport en écharpe de portage. Rien ne suggère que l’utilisation du porte-bébé était inappropriée ou incorrecte ».

La Royal Society for the Prevention of Accidents (Société royale britannique pour la prévention des accidents) a maintenant issu des directives sur la façon dont la suffocation peut se produire.

« Le tissu d’une écharpe de portage peut appuyer contre le nez et la bouche d’un bébé, obstruant ses voies respiratoires, ce qui risque de provoquer sa suffocation. Deuxièmement, l’utilisation d’écharpes plus molles comporte des risques si le bébé est bercé dans une position arrondie, niché sous la poitrine du parent ou près de son ventre. Les bébés n’ont pas un bon contrôle de leur cou, ce qui signifie que leur tête est plus susceptible de tomber vers l’avant, limitant ainsi leur capacité à respirer », a écrit l’organisation.

Selon le magazine Parents, la Consumer Product Safety Commission (Commission de la sécurité des produits de consommation) des États-Unis a émis un avertissement au sujet de l’utilisation des écharpes de portage en 2010, après de multiples décès liés à ce genre de porte-bébés.

L’agence a déclaré qu’il y a eu 17 décès et plus de 140 incidents non mortels liés aux écharpes de portage entre janvier 2003 et septembre 2016.

RECOMMANDÉ