Une femme souffre d’une infection aux vers dans les yeux après une journée de jogging dans la nature

Par Sebastian Puerta
9 novembre 2019 Mis à jour: 9 novembre 2019

Un rare cas d’infection oculaire a été rapporté il y a quelques jours par le site web LiveScience. Une femme qui faisait de la randonnée dans les vallées de Californie a découvert qu’elle avait des vers dans l’œil.

L’activité physique en milieu naturel est considérée comme quelque chose de sain, et de nombreuses personnes se sont tournées vers le jogging ou la randonnée dans la nature. Pourtant, ce qui est arrivé à une femme du Nebraska, âgée de 68 ans, est tout le contraire.

Chaque fois que l’hiver commence dans sa ville natale, la femme essaie d’aller en Californie. Là, entre autres activités, elle parcourt la vallée intérieure d’une région appelée Carmel Valley. C’est au cours d’une de ses promenades qu’elle a trouvé quelque chose d’étrange dans un de ses yeux.

Au milieu d’une journée de jogging, une forte irritation l’a amenée à se rincer rapidement les yeux avec de l’eau du robinet, mais ce qu’elle a trouvé l’a étonnée. Un ver d’environ 1,27 cm s’est retrouvé sur l’un de ses doigts, et lorsqu’elle a regardé de plus près dans son œil, elle a pu voir un autre ver se déplacer à l’intérieur.

La situation bizarre a forcé la femme à se rendre dès que possible chez un ophtalmologiste, qui a sorti un autre ver de son œil.

Pour découvrir quel type de ver était entré dans les yeux de la sexagénaire, le spécialiste a laissé le spécimen dans du formaldéhyde et quelques jours plus tard, il a découvert la nature de l’étrange infection.

C’était un ver nématode appelé Thelazia gulosa. Il se transmet aux yeux des vaches par des mouches et se nourrit de sécrétions oculaires. Ce type d’agent infectieux était autrefois considéré comme exclusif aux animaux, mais on a récemment trouvé quelques cas chez l’homme.

Après avoir été informée de la manière dont l’infection se transmet, la femme a révélé comment elle soupçonne avoir été infectée ; alors qu’elle marchait sur un sentier, elle a rencontré un nuage de mouches, dont certaines sont entrées dans sa bouche et d’autres lui ont directement collé dans les yeux.

Après ce qui s’est passé, elle a craché les insectes et essuyé son visage, mais certaines mouches ont pu inoculer T. gulosa dès qu’elles sont entrées en contact avec son œil droit.

Selon l’article de LiveScience, il a été recommandé à la femme de se laver les yeux régulièrement avec de l’eau. L’irritation et les vers qui étaient logés dans son globe oculaire ont disparu au bout de deux semaines.

Il existe un autre type de parasite qui se manifeste de la même façon que le T. gulosa : il s’agit du ver Loa loa, ou filière loa. Ce ver est également connu sous le nom de ver africain de l’œil, et sa présence ne se produit pas seulement dans les zones oculaires, mais infeste tout le sang de l’organisme hôte.

Le traitement de ce ver agressif se fait avec des anti-inflammatoires, des antiparasitaires et des corticoïdes. Le traitement pour le T. gulosa se limite généralement au lavage à l’eau ou avec un antiparasitaire appelé Ivermectine.

RECOMMANDÉ