Une femme trouve d’étranges points noirs dans le nez de son bébé, puis le médecin révèle l’inattendu

Par Louise Bevan
20 juin 2019
Mis à jour: 21 novembre 2019

Meghan Budden, une nouvelle maman de Hoboken, New Jersey, voulait créer un environnement relaxant pour elle-même et son bébé James à la maison. Elle a allumé deux grandes bougies parfumées, puis a repris ses tâches quotidiennes. Elle était loin de se douter de ce qui circulait dans l’air autour d’eux.

Le lendemain matin, Meghan a remarqué des points noirs alarmants dans son nez. Ce n’était pas tout. « J’ai pris mon bébé pour le nourrir et j’ai remarqué qu’à l’intérieur de sa narine, il était tout noir », a dit Meghan à CBS New York. Même après avoir frotté le nez du nourrisson à l’aide d’un écouvillon nasal et d’une solution saline douce pour nettoyer ses narines, une partie de la substance noire est restée.

Meghan a paniqué et a emmené James chez le médecin de famille. Elle n’était pas préparée au verdict du médecin ; les bougies parfumées que la mère bien intentionnée avait laissées brûler pendant six ou sept heures avaient produit le matériel en question.

« J’ai remarqué qu’à l’intérieur de sa narine, tout était noir », dit Meghan (Illustration – Shutterstock | GOLFX)

On nous apprend dès l’école à ne pas laisser les flammes nues sans surveillance ; c’est tout simplement du bon sens. Mais en plus d’être un danger d’incendie, il s’avère qu’il y a un autre danger caché dans l’utilisation d’une bougie d’apparence inoffensive. C’est la raison pour laquelle il y a un avertissement écrit en petits caractères.

« J’ai pris la bougie et j’ai lu davantage l’étiquette », poursuit Meghan, « et c’était écrit : ‘Ne la faites pas brûler plus de 3 heures.' » Ce n’est pas une suggestion, c’est un avertissement. Une combustion excessive produit une suie noire qui peut rapidement contaminer l’air. Dans un environnement tel qu’une maison dont les portes et les fenêtres sont fermées, cela peut être très dangereux.

Le médecin a conclu que les bougies parfumées avaient produit la matière incriminée (Illustration – Pixabay | Piyush_Sagar)

Le Dr Lisa Liberatore, oto-rhino-laryngologiste, a dit qu’il s’agissait d’une erreur courante. « Les patients viennent tout le temps [consulter] sans nécessairement assembler les pièces du puzzle », a-t-elle dit. « J’ai l’habitude de passer par une liste de contrôle de différentes éléments », poursuit le médecin, expliquant comment elle est capable d’éliminer les facteurs environnementaux potentiels, comme les bougies parfumées, lorsqu’elle diagnostique des patients.

L’inhalation de petites particules de suie peut, croyez-le ou non, entraîner des maladies cardiovasculaires, de l’asthme, des bronchites et autres troubles respiratoires. Selon les consultants en santé Cashins & Associates, environ 20 000 personnes meurent chaque année aux États-Unis des suites directes de l’exposition aux particules de suie.

TipHero a noté qu’il n’est pas nécessaire d’interdire toutes les bougies parfumées de votre maison, mais qu’il est crucial de faire plus attention. Achetez toujours des bougies de haute qualité d’une source fiable et ne les laissez jamais brûler plus de deux ou trois heures à la fois pour éviter qu’elles ne répandent de la suie. La suie est fine et n’est pas toujours visible à l’œil nu.

L’inhalation de petites particules de suie peut entraîner des maladies cardiovasculaires, de l’asthme, des bronchites et d’autres troubles respiratoires (illustration – Shutterstock | flexelf18).

D’autres bons trucs sont de garder la mèche de la bougie coupée à environ 3 millimètres au-dessus de la cire et de ne jamais laisser une bougie brûler dans une aire où circulent beaucoup de courants d’air. Si vous voyez de la fumée noire sortir de votre chandelle, éteignez-la immédiatement.

Meghan a assuré aux journalistes de CBS New York qu’elle et son bébé allaient très bien après cette découverte alarmante. Cependant, en bonne mère de famille, elle s’est engagée à porter une plus grande attention aux étiquettes des bougies à l’avenir.

Elle a exhorté les autres à faire de même, et il semble que le message de Meghan soit en train de passer ; son interview a été vue plus de 1,3 million de fois sur YouTube. Espérons que l’accident évité de justesse pour le petit James rappellera aux autres qu’il faut faire preuve de prudence.

On ne peut pas tout savoir, alors lisez toujours les étiquettes !

RECOMMANDÉ