Fêtes privées, mariages, soirées étudiantes… « interdites » désormais dans toute la France

Par Epoch Times avec AFP
15 octobre 2020
Mis à jour: 16 octobre 2020

L’objectif est de « réduire les interactions dans la sphère privée au cours des prochaines semaines », a déclaré le Premier ministre. 

Le 15 octobre, le Premier ministre s’est exprimé lors d’une conférence de presse au lendemain de l’annonce de la mise en place d’un couvre-feu nocturne à partir de samedi en Île-de-France et huit métropoles. « Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites » sur l’ensemble du territoire, a indiqué jeudi Jean Castex.

« Ce n’est pas quelque chose d’insupportable, c’est à notre portée », a rajouté M. Castex, en disant compter « sur le sens des responsabilités de chacune et chacun ».

Cette mesure ne s’appliquait jusqu’alors que dans les seules zones en niveau d’alerte maximale.

Une amende de 135 euros

Un système d’attestation, similaire à celui mis en place lors du confinement du printemps, sera à nouveau institué avec une amende de 135 euros en cas d’infraction et de 1 500 euros en cas de récidive, a précisé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Focus sur la Chine – Xi Jinping visite ses troupes et les prépare au combat

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ