Une fille de 11 ans meurt après une grave réaction allergique à un dentifrice

20 avril 2019 Mis à jour: 20 avril 2019

Une fillette californienne de 11 ans est morte après une grave réaction allergique à un dentifrice contenant une protéine de lait.

Denise Saldate s’est vue prescrire un certain type de dentifrice après que le dentiste eut vu des taches sur ses dents. Le dentiste lui a conseillé le MI Paste One, suggérant que le dentifrice renforcerait l’émail des dents de la fille.

La mère de Denise, Monique Altamirano, a précisé qu’elle vérifiait religieusement les étiquettes des dentifrices à cause de l’allergie au lait présente chez sa fille, mais qu’elle a arrêté de le faire après n’y avoir jamais trouvé de lait.

« Je n’ai pas pensé à regarder les ingrédients présents dans ce produit », a reconnu Monique Altamirano à Allergic Living. « Ma fille était juste excitée d’avoir son dentifrice spécial. »

Denise s’est brossée les dents avec son nouveau dentifrice le 4 avril. Très vite elle s’est mise à pleurer.

« Elle a dit : ‘Je crois que j’ai une réaction allergique au dentifrice’ et ses lèvres étaient déjà bleues », a expliqué Monique Altamirano. « Je l’ai prise et l’ai mise dans mon lit. J’ai couru au salon, j’ai dit à ma [autre] fille d’appeler (les services d’urgence) et j’ai pris l’EpiPen. »

Monique Altamirano a administré l’EpiPen et a donné à sa fille son inhalateur contre l’asthme avant de commencer la réanimation cardio-pulmonaire sur les conseils des urgences. Peu après cependant, sa fille décédait.

En raison de l’allergie aux produits laitiers de Denise, la mère et la fille lisaient toutes les étiquettes des aliments pour s’assurer qu’il n’y avait aucun allergène. D’autres membres de la famille étaient également au courant de l’allergie.

Le dentifrice MI Paste One affiche un petit avertissement sur le tube, qui indique qu’il contient l’ingrédient Recaldent et des protéines de lait. Il y a aussi une mise en garde à l’endos.

Monique Altamirano sohaite que ce qui est arrivé à sa fille serve de leçon aux autres familles.

« Lisez tout. Ne soyez jamais en confiance, juste parce que tout s’est bien passé depuis plusieurs années. Vous ne pouvez pas vous sentir en confiance ou avoir honte ou peur de demander et de vous assurer que les ingrédients ne sont pas dangereux. Soyez le protecteur de votre enfant », conseille-t-elle.

Le magazine Allergic Living a également déclaré que les dentistes devraient demander régulièrement aux patients s’ils ont des allergies. Dans un article publié sur un blogue, deux Canadiens, un dentiste et une mère, ont écrit que les parents d’enfants souffrant d’allergies devraient discuter avec les cabinets dentaires de toute politique favorable aux allergies. Si vous n’êtes pas à l’aise avec un cabinet médical, trouvez-en un autre.

Les parents doivent également remplir soigneusement le questionnaire médical détaillé, en remplissant toutes les informations sur les allergies. Et ils devraient poser des questions sur les déclarations d’allergènes. Certaines marques de produits dentaires, comme Nupro, une pâte prophylactique utilisée pour enlever les taches sur les dents, précisent qu’elles sont sans gluten ou sans allergènes.

« La meilleure préparation est la communication, alors assurez-vous de communiquer avec le dentiste de votre enfant si vous avez des inquiétudes au sujet du nettoyage ou du traitement proposé. Et ne soyez pas gêné de poser des questions ! Votre équipe dentaire veut vous offrir, à vous et à votre enfant, une expérience sécuritaire et confortable », a écrit le Dr Jyoti Parmar, dentiste.

En mémoire de Denise

L’oncle de Denise a déclaré sur une page GoFundMe que la fille était précieuse pour la famille.

« Denise Alyna Saldate était une fillette, une sœur, une cousine, une nièce et une amie si aimante, avec une personnalité si incroyable. Elle pouvait éclairer une pièce et vous faire sourire même quand vous alliez mal. Tout au long de ses luttes contre les allergies, elle est toujours restée une enfant si joyeuse », écrit-il.

« Elle s’est toujours comportée comme une championne ! Sa présence a apporté une grâce indéniable qu’il était impossible d’ignorer. Son point de vue sur la vie était de toujours voir le bon côté des choses. Elle voulait avoir un impact sur le monde, et nous savions qu’un jour elle changerait le monde. C’était une leader née. Elle a lancé une pétition pour créer son propre club de slime (une pâte gluante et élastique de couleur que les enfants s’amusent à malaxer) à l’école et pour obtenir un parapluie pour sa table à midi où elle se rassemblait avec ses amis. »

Et l’oncle d’ajouter : « Son objectif d’améliorer le monde continuera de vivre sous la forme d’un don d’organes alors qu’elle sauve la vie d’autres enfants. Nous aimerions remercier tout le monde pour vos pensées et vos prières. Sa mémoire vivra dans nos cœurs. »

Version originale

RECOMMANDÉ