Une fille de 11 ans du Royaume-Uni obtient de meilleurs résultats au test de QI que Einstein et Stephen Hawking

Par Michael Wing
21 août 2019 Mis à jour: 28 août 2019

Il y a des jeunes incroyablement intelligents. C’est peut-être grâce à la publcité sur Internet, mais il semble que les enfants prodiges deviennent de plus en plus nombreux de nos jours, ils continuent de relever la barre avec leurs exploits époustouflants.

Une jeune à l’esprit brillant, Tara Sharifi, 11 ans, du Royaume-Uni, a récemment fait la une de l’actualité. La native iranienne qui vit maintenant dans le Buckinghamshire a surpris ses parents et l’establishment scientifique après que les résultats de son récent test de QI ont été révélés.

Il s’avère que la jeune Tara Sharifi a obtenu 162 points, bien au-dessus de la « référence géniale » de 140 points, obtenant ainsi le meilleur résultat possible au test de QI de Mensa.

Plus incroyable encore, son QI dépassait celui des célèbres physiciens théoriques, feus Stephen Hawking et Albert Einstein.

L’élève de 11 ans, qui fréquentait l’école secondaire Aylesbury High School, avec l’accord de ses parents, a pris la décisin de passer le test de QI. L’examen Mensa note le participant en fonction de sa capacité à comprendre le sens de mots spécifiques et à répondre dans un délai déterminé.

« J’ai été secouée quand j’ai eu le résultat », a-t-elle dit au journal The Bucks Herald. « Je ne m’attendais pas à obtenir un si bon score. » Ses amies de l’école ont aussi été impressionnées lorsqu’elles ont entendu parler des résultats.

Entre-temps, son père, Hossein Sharifi, a également été pris par surprise par le résultat, sans parler de toute l’attention médiatique qu’ils ont reçue.

« Je suis extrêmement fier, mais très surpris de voir à quel point Tara a marqué », a-t-il déclaré.

« Je savais qu’elle était très intelligente, mais je ne pensais pas qu’elle avait un QI aussi élevé. »

Hossein Sharifi a raconté des moments où sa famille regardait un jeu télévisé et où Tara pouvait répondre à des questions de mathématiques avant que les participants ne puissent le faire.

En plus de sa renommée récente, Tara Sharifi se qualifie aussi pour rejoindre la High IQ Society en tant que membre d’élite. Peu importe qu’elle n’ait que 11 ans ; il n’y a encore aucune restriction d’âge dans l’organisation.

« Ce sera une merveilleuse occasion de rencontrer d’autres personnes au sein du système Mensa », a-t-elle dit. Elle a hâte de rencontrer l’écrivaine américaine Joyce Carol Oates et l’actrice Geena Davis ainsi que d’autres personnes.

À plus long terme, Tara Sharifi aimerait un jour choisir une carrière dans un domaine lié aux mathématiques.

Certains spéculent que le jeune esprit en herbe pourrait suivre les traces d’une autre mathématicienne iranienne révolutionnaire du nom de Maryam Mirzakhani. Aussi un jeune prodige, Maryam Mirzakhani a excellé dans sa jeunesse ; elle est devenue plus tard un professeur de l’Université de Stanford et a remporté la prestigieuse médaille Fields pour ses recherches novatrices de pointe en mathématiques.

RECOMMANDÉ