Une fille prend une photo de son père tondant la pelouse de sa mère: «Ils sont divorcés depuis 28 ans»

Par Jocelyn Neo
20 mars 2019
Mis à jour: 17 septembre 2019

Codie LaChelle McPhate, du Texas, a pris une photo de son père tondant la pelouse de sa mère un beau jour. Pour ceux qui n’ont aucune idée de la situation de sa famille, ce serait une chose normale à faire, mais le fait réel n’est rien de moins qu’une douce surprise.

« C’est mon père qui tond la pelouse de ma mère. Ils sont divorcés depuis 28 ans », a écrit cette fière fille de 32 ans à Love What Matters.

« Mon père est avec moi au Texas en vacances. Il ne vit même pas ici où ma mère vit. Donc, non seulement il a fait quelque chose de désintéressé pour elle, mais il l’a fait pour elle pendant qu’il était en VACANCES », dit-elle.

Photo gracieuseté de 1822 Photography

Codie a poursuivi en expliquant que son père biologique s’était chargé de tondre la pelouse parce que sa mère avait de mauvais genoux et que son beau-père « travaille en dehors de la ville ».

Elle m’a dit : « Quand mes enfants m’ont demandé pourquoi ton père tond la pelouse de ta mère, je leur ai dit : ‘Parce qu’elle avait besoin d’aide et qu’il savait qu’elle ne pouvait pas sortir pour le faire, alors il est venu.' »

« C’est de la collaboration parentale », a dit Codie.

Photo gracieuseté de 1822 Photography

Codie a dit qu’elle se sentait privilégiée d’avoir de tels parents.

« C’est vraiment de la chance d’avoir 4 parents qui se respectent et qui savent qu’en bout de ligne, la seule chose qui compte, c’est de montrer à vos enfants (même ceux qui ont 32 ans) comment traiter les gens et aimer votre famille, peu importe comment elle s’est formée », a-t-elle écrit.

La fière fille se souvient que son père a dit qu’il « n’a pas fait ça pour la reconnaissance. »

« Il veut juste montrer aux autres que vous n’avez pas besoin d’agir comme un pasteur angélique pendant le Carême, mais que nous devrions tous choisir la bonté chaque fois que nous le pouvons », a-t-elle écrit.

« Il a dit que ma mère et lui ont décidé que lorsqu’ils vivraient leur divorce, ils choisiraient tous les deux d’être des adultes et de se traiter mutuellement avec respect et compassion, parce que peu importe comment leur mariage a pris fin, ils s’aimaient beaucoup à un moment donné, et que l’amour comptait pour quelque chose », se souvient-elle.

Et pour bien élever leurs enfants, « il fallait qu’ils soient de bonnes personnes ».

« J’ai beaucoup de chance d’avoir des parents aussi extraordinaires », a écrit Codie. « Je sais que mes parents feraient n’importe quoi l’un pour l’autre, parce qu’on est une famille. »

Codie a également affiché cette action réconfortante sur Facebook et a depuis reçu plus de 70 000 témoignages et plus de 30 000 partages. Les utilisateurs des médias sociaux ont ensuite fait l’éloge de la manière dont son père biologique s’est comporté.

Un utilisateur a écrit : « C’est incroyable. Vous pouvez absolument aimer quelqu’un sans être amoureuse de lui. C’est un merveilleux acte d’amour et de service et une si belle chose à voir. »

Un autre a fait un commentaire : « J’adore ça. Je n’en vois pas assez. C’est ainsi que ma famille était. J’ai aussi eu beaucoup de chance. J’aimerais que plus d’enfants aient ça dans leur vie. »

« Mon cœur vient d’exploser », s’enthousiasme un troisième.

Inutile de dire que les parents de Codie ont fait un choix judicieux il y a des années !

Peu importe l’amertume qu’on vit lors d’un divorce, c’est important pour les parents de faire l’effort de donner le bon exemple à leurs enfants.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ