Un film montrant des « héros libéraux » éliminer les partisans de Trump va sortir en septembre aux États-Unis

Par Zachary Stieber
10 août 2019 Mis à jour: 10 août 2019

Le film The Hunt, qui montre des « élites libérales » à la recherche de personnes à éliminer appelées « déplorables », est toujours prévu pour une sortie en salles en septembre, malgré un retour de bâton important sur les prémisses du film.

The Hunt doit sortir en salles le 27 septembre.

« Quelqu’un a-t-il vu ce que notre ****** en chef vient de faire ? », demande un personnage aux autres au début du film, rapporte le Hollywood Reporter. « Au moins, la chasse arrive. Rien de mieux que d’aller au Manoir et de massacrer une douzaine de déplorables. »

Il y a encore peu d’informations disponibles sur le contenu du film, mais on sait déjà que les chasseurs sont des élites libérales et que les gens qui sont chassés sont des partisans de Donald Trump, appelés « déplorables », qui est une description dénigrante utilisée par l’ex-candidate démocrate Hillary Clinton pour décrire les partisans de Trump.

NBC Universal a déclaré qu’elle allait de l’avant avec ses plans de sortie du film malgré les importantes réactions défavorables qu’elle a subies dans ses locaux.

« Il n’y a aucun plan pour ne pas sortir le film et il n’est pas prévu de déplacer sa sortie », a déclaré une source du studio à Fox News.

Selon la source, les dirigeants de l’entreprise sont au courant des objections au sujet de l’intrigue du film, mais ne prennent aucune mesure pour le moment. Et ce malgré qu’une publicité du film a été retirée de la télévision à la suite des fusillades de masse au Texas et en Ohio.

Universal Pictures n’a pas apporté davantage de précision sur le film à part la sortie d’une courte description standard et de deux courtes bandes-annonces.

Selon le Reporter, « c’est un film violent, du producteur Jason Blum de Blumhouse, classé R (signifiant aux États-Unis que les mineurs de 17 ans et moins doivent être accompagnés d’un adulte pour voir ce film). En résumé, on suit une douzaine de personnes pro-Trump qui se réveillent dans une clairière et réalisent qu’ils sont traqués à mort dans une ‘chasse-sportive’ pour divertir des libéraux d’élite ».

« Dans l’ombre d’une sombre théorie de conspiration sur Internet, une bande d’élites se réunit pour la toute première fois dans un manoir isolé pour chasser des humains à des fins sportives. Mais le plan des élites est sur le point de dérailler parce que l’une des chassées, Crystal, connaît mieux le jeu des chasseurs qu’eux-mêmes. Elle se retourne contre les tueurs, les abattant un par un, alors qu’elle se dirige vers la mystérieuse femme au centre de tout cela », ajoute la description officielle.

Réactions

Un tumulte s’en est suivi cette semaine, après la diffusion des bandes-annonces du film et de ses prémisses.

« Le problème ce n’est pas les armes. Le problème, c’est l’incitation à la haine », a écrit un utilisateur de Facebook.

« C’est de cette soi-disant ‘gauche tolérante’ que vient encore plus d’incitation à la violence – un film sur les élites libérales chassant les partisans de @realDonaldTrump – apparemment le meurtre de masse continue d’être une caractéristique de @TheDemocrats – ils considèrent la violence comme discours politique acceptable », ajoute une autre personne sur Twitter.

« Ils veulent qu’on renonce à nos armes. Mais ils fantasment sur le fait de nous tuer », a ajouté un autre.

« Il s’agit d’incitation à la violence, ce n’est pas de la satire », a ajouté un autre, faisant référence à la façon dont The Hunt est censé être satirique, d’après les auteurs du film.

« Je ne suis pas sûr pour Hollywood que diffuser que les libéraux américains veulent ou devraient assassiner leurs opposants politiques est la voie à suivre dans une année électorale…, mais ce n’est que mon avis », a ajouté un autre.

RECOMMANDÉ