Le fils d’Oussama Ben Laden, Hamza, est décédé

Par Jack Phillips
1 août 2019 Mis à jour: 1 août 2019

Le fils d’Oussama Ben Laden, Hamza, est mort, selon les médias le mercredi 31 juillet.

Trois responsables américains ont déclaré à NBC News qu’ils avaient obtenu des informations sur la mort de Hamza Ben Laden, un successeur potentiel de son père à la tête du groupe terroriste Al-Qaida.

On ne sait pas exactement où et quand Hamza est mort, ni si les États-Unis ont joué un rôle.

Le chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden, le 20 septembre 2003. (Salah Malkawi/Getty Images)

Le gouvernement américain n’a pas confirmé publiquement sa mort.

Le département d’État des États-Unis offrait de payer un million de dollars pour des informations sur le lieu où se trouvait Hamza.

En 2018, il a fait une déclaration publique via Al-Qaïda qui menaçait l’Arabie saoudite.

Selon le Washington Examiner, le département d’État l’a décrit comme « un nouveau dirigeant d’Al-Qaïda » qui « a menacé d’attaquer les États-Unis et leurs alliés ».

Oussama ben Laden, d’origine saoudienne, pointe son arme sur cette photo non datée prise par Al-Jazeera TV. (Photo par Al-Jazira/Getty Images)

Hamza Ben Laden serait né en 1989 et son père, le chef de la terreur, a déménagé en Afghanistan en 1996 avant de déclarer la guerre aux États-Unis. Il est apparu plus tard dans des vidéos de propagande pour le groupe terroriste.

Oussama Ben Laden a supervisé les opérations terroristes qui ont entraîné les attaques terroristes du 11 septembre 2001 à New York et à Washington.

Dix ans plus tard, les Navy SEALS ont tué Oussama lors d’un raid dans son complexe pakistanais.

En mars 2019, les autorités saoudiennes ont révoqué la citoyenneté de Hamza Ben Laden, qui le décrivent comme une figure de plus en plus importante dans le réseau terroriste de l’époque.

Il n’y avait pas d’explication immédiate sur les raisons pour lesquelles l’arrêté royal lui retirant sa citoyenneté, signé en novembre, ne devient public que maintenant. Toutefois, l’annonce a été faite après que le gouvernement américain a offert une récompense d’un million de dollars pour toute information.

Le royaume a également dépouillé Oussama Ben Laden de sa citoyenneté en 1994 alors qu’il vivait en exil au Soudan lorsque Hamza Ben Laden n’était qu’un enfant.

« C’est un exemple de cycle historique », a déclaré Thomas Joscelyn, chercheur principal à la Fondation pour la défense des démocraties de Washington, qui étudie Al-Qaïda et le groupe terroriste islamique. « Il est né juste après la fondation d’Al-Qaïda, donc sa vie est totalement vouée à l’établissement, à la formation d’Al-Qaïda et au lancement de sa guerre contre l’Ouest et l’Amérique. »

Une vidéo publiée par la CIA en 2017 et saisie lors du raid d’Abbottabad montre Hamza Ben Laden avec une moustache mais sans barbe, à son mariage. Les images précédentes ne l’ont montré que lorsqu’il était enfant. Le département d’État a également déclaré qu’il pense qu’il a épousé la fille de Mohamed Atta, le principal pirate de l’air lors des attentats du 11 septembre.

Hamza Ben Laden a commencé à apparaître dans des vidéos et des enregistrements de militants en 2015 en tant que porte-parole d’Al-Qaïda.

« Si vous pensez que votre crime immoral que vous avez commis à Abbottabad est passé sans punition, alors vous avez eu tort », dit-il dans son premier enregistrement audio. D’autres détails n’ont pas encore été éclaircis sur les circonstances de sa mort.

RECOMMANDÉ