Le fils du président Joe Biden, Hunter Biden, détient toujours une participation dans une entreprise chinoise

Par Zachary Stieber
3 mai 2021
Mis à jour: 7 mai 2021

Le fils du président Joe Biden, Hunter Biden, continue de détenir une participation dans une entreprise chinoise, sapant ainsi une promesse faite par le président lors de sa campagne électorale.

Le jeune Biden, qui a fait un certain nombre d’affaires lorsque son père était vice-président, y compris en Chine, possède une participation de 10 % dans une entreprise chinoise appelée Bohai Harvest RST Equity Investment Fund Management Co, selon des documents commerciaux disponibles en ligne.

La Daily Caller News Foundation a été la première à faire état de cette participation de Hunter Biden.

Le président Biden, alors qu’il était candidat, a promis aux Américains qu’aucun membre de sa famille « n’aura de bureau à la Maison-Blanche, ne participera à des réunions comme s’il était membre du cabinet, n’aura, en fait, de relation d’affaires avec quiconque en rapport avec une société étrangère ou un pays étranger ».

Le président est entré en fonction en janvier.

Le plus jeune Biden a investi 420 000 dollars dans Bohai Harvest RST en 2017, a indiqué son avocat dans une précédente déclaration. Hunter Biden a également siégé au conseil d’administration de l’entreprise. Il n’avait pas reçu de retour sur son investissement en 2019, avait alors indiqué l’avocat, George Mesires.

« Hunter prend l’engagement suivant : sous une administration Biden, Hunter se conformera volontiers à toutes les directives ou normes qu’un président Biden pourrait publier pour traiter de prétendus conflits d’intérêts, ou l’apparence de tels conflits, y compris toute restriction liée à des intérêts commerciaux à l’étranger. En tout état de cause, M. Hunter acceptera de ne pas siéger au conseil d’administration de sociétés étrangères ou de ne pas travailler pour le compte de telles sociétés », a écrit Me Mesires.

La Maison-Blanche et Me Mesires n’ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Le 5 février, le porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a déclaré aux journalistes que Hunter Biden « s’est efforcé de dénouer son investissement, mais je ne manquerais pas de vous indiquer – c’est un citoyen privé – de vous adresser à lui ou à ses avocats pour toute mise à jour ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ