Un fils trouve une alternative créative après avoir appris que son rein n’était pas compatible avec sa mère malade

9 août 2018
Mis à jour: 5 avril 2019

Un homme a refusé que sa mère soit inscrite sur la liste des donneurs de reins alors qu’il n’était pas compatible. Après avoir découvert une solution de rechange, appelée don de rein jumelé, il s’est immédiatement mis au travail.

Il y a peu de sentiments dans ce monde qui sont plus satisfaisants que de voir votre enfant faire quelque chose de complètement désintéressé. C’est un témoignage de leur éducation, et c’est un sentiment que Nisa Belonga connaît bien.

Nisa a été diagnostiquée avec le syndrome de Goodpasture, une maladie auto-immune qui attaque les reins, et Nisa a finalement eu besoin d’une greffe. Son fils, Dennis Borowski, 27 ans, décrit sa mère dans un post sur Love What Matters comme « le type de personne qui peut toujours vous faire sourire ». Il ajoute :

« Elle est désintéressée et insouciante, et vous accueillera à la porte avec un câlin (et probablement un panier rempli de friandises). Sans parler du fait qu’elle sait vraiment choisir un bon film d’horreur. Certains de mes souvenirs d’enfance préférés incluent le camping, la cueillette de bleuets et le personnage de films d’horreurs Jason Voorhees. J’admire ma mère. C’est grâce à elle que j’ai appris à faire passer les besoins des autres avant les miens. »

Pour Dennis, se faire tester pour voir si son rein serait compatible n’était même pas une question. Cependant, à leur consternation mutuelle, les groupes sanguins de Dennis et de sa mère « n’étaient pas compatibles ».

Déterminé à empêcher sa mère d’être inscrite sur la liste des donneurs de reins, Dennis a cherché des solutions de rechange et a découvert le don de reins jumelés. Il a dit : « En gros, je donnerais mon rein à un étranger, et ma mère recevrait un rein d’un étranger. J’ai fait des recherches et j’ai découvert que ce processus pourrait déclencher une chaîne d’événements et sauver plusieurs vies ».

Il a « sauté sur l’occasion » et a immédiatement commencé le processus qui dure habituellement environ un an. Mais la chance était de leur côté, c’est du moins ce qu’ils pensaient, car un donneur a été trouvé en quelques mois seulement.

Malheureusement, des tests sanguins supplémentaires ont révélé que ce donneur ne convenait pas à Nisa et les deux ont été forcés d’attendre une fois de plus.

Février est arrivé, et le duo mère-fils a trouvé une autre correspondance, et tous les résultats des tests sanguins pour ce donneur se sont révélés positifs. Les médecins ont donné le feu vert à l’opération.

Deux heures plus tard, Nisa a eu un nouveau rein, et le lendemain, celui de Dennis est aussi passé sous le bistouri. Son opération s’est déroulée sans problème.

Outre le fait que Dennis souffre énormément, comme l’écrit sa femme Ashely Borowski dans un message sur Facebook, Dennis et sa mère sont à la fois heureux et en bonne santé !

Dennis a traversé tout cela pour remercier sa mère pour une vie de bonheur et d’amour. Nisa doit être fière ; elle a élevé un jeune homme incroyable ! Bonne chance à vous deux.

Version originale

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

L’estomac d’une dame âgée de 91 ans lui fait parfois mal.
Les médecins sont sous le choc quand ils voient la radiographie

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ