Finistère : comme dans Amélie Poulain, son nain de jardin disparu lui envoie des cartes postales

Par Nathalie Dieul
1 mai 2021
Mis à jour: 1 mai 2021

Alors que cela faisait 27 ans qu’il était à ses côtés, le nain de jardin de Dany Lautrou a subitement disparu l’automne dernier. Il lui donne des nouvelles par courrier, cependant Dany de Saint-Martin-des-Champs (Finistère) ferait tout pour le retrouver.

Les nouvelles ont commencé à arriver par la Poste. La première carte postale a été livrée en novembre dernier, rapporte RTL. Le nain de jardin écrivait : « Salut la famille, je ne peux plus rester confiné dans le jardin de la maison. Dès que je peux je vous envoie de mes nouvelles, ne m’en voulez pas d’être parti sans prévenir, on fera la fête à mon retour. Une pensée à vous tous et aux copains du jardin. »

Cette histoire d’enlèvement de nain de jardin ne peut que nous faire penser au film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, dans lequel le père de l’héroïne vivait la même situation, recevant des cartes postales d’un peu partout dans le monde.

Le nain de Dany Lautrou lui a ainsi écrit depuis le Jura, la Haute-Savoie, et même la Réunion et l’Île Maurice, des lettres postées depuis Lorient ou Vannes dans le Morbihan. Il a même trouvé la femme de sa vie et l’explique dans sa dernière carte postale. « Mais, depuis le 25 janvier, plus rien », s’inquiète la mère de famille.

Malgré ces nouvelles rigolotes, Dany se morfond. « On donnerait tout ce que l’on a pour le revoir », assure-t-elle au Télégramme.

Elle se souvient des bons moments passés en compagnie du nain en plastique. Pipe au bec et un livre entre les mains, il l’a accompagnée pendant 27 ans de sa vie. « La première fois que j’ai pris le nain dans mes bras, j’ai trouvé qu’il avait une jolie bouille et qu’il était joyeux », se souvient-elle.

La secrétaire médicale à l’hôpital de Morlaix a reçu le nain de jardin à l’occasion de ses 30 ans, un cadeau de deux anciens internes dont l’un est décédé depuis, ce qui en fait un souvenir encore plus précieux.

« Ce nain fait véritablement parti de ma vie », reconnaît Dany, qui espère que le ou les ravisseurs de son petit compagnon de 40 cm finiront par le lui rendre. « J’y tiens tellement, c’est promis on lui dira rien », assure la Bretonne qui regarde tous les matins par la fenêtre de sa cuisine pour voir si son nain de jardin est de retour.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ