Finistère : une directrice de bibliothèque mise à pied pour avoir refusé de vérifier le passe sanitaire

Par Léonard Plantain
16 septembre 2021
Mis à jour: 16 septembre 2021

À Loperhet dans le Finistère, après son retour de vacances, la directrice de la bibliothèque municipale a refusé de procéder au contrôle du passe sanitaire des usagers. En conséquence, elle a été suspendue jusqu’au 15 novembre. Cependant, d’autres établissements de la région ont également un problème avec la vérification du passe.

Comme dans tous les établissements culturels accueillant du public, les bibliothèques sont aussi soumises au passe sanitaire obligatoire. Une réglementation qui pose problème dans plusieurs structures en Bretagne, comme à Loperhet dans le Finistère, où Caroline Couture, la directrice de la bibliothèque, a été mise à pied pour avoir refusé de procéder au contrôle du passe, a rapporté France 3 Régions.

En effet, à son retour de vacances le 26 août, elle a fait savoir à Nathalie Godet, la maire de Loperhet, qu’elle ne voulait pas effectuer les vérifications des passes sanitaires. En retour, Caroline Couture a été suspendue, le 3 septembre, et ce jusqu’au 15 novembre, date jusqu’à laquelle le passe est obligatoire. Pour la maire, il s’agit avant tout d’une question d’équité entre tous les agents communaux.

De son côté, Caroline Couture a expliqué que l’application du contrôle du passe sanitaire va à l’encontre du code des bibliothèques, qui est d’accueillir « tous les publics et d’offrir à tous une égalité de traitement », a-t-elle précisé. Agissant par conviction, elle a ajouté que son métier n’est pas de vérifier les passes sanitaires.

Caroline Couture aurait également souhaité avoir un aménagement de son temps de travail, ainsi que la mise en place d’un click and collect. « Ça me fend le cœur de savoir que certains ne pourront plus venir à la bibliothèque faute de passe », a-t-elle déploré.

À noter que depuis ce mardi 14 septembre, la bibliothèque a rouvert, car la maire a embauché un nouvel agent pour vérifier les passes sanitaires et tenir une permanence à la bibliothèque avec les bénévoles qui voudront participer. Toutefois, par solidarité avec la directrice, tous les bénévoles ne reviendront pas.

Mercredi dernier, à Brest, plusieurs bibliothécaires se sont également mis en grève, soutenus par la syndicat Sud Collectivités territoriales qui demande « un accès libre et sans condition aux services publics ». Car, selon le syndicat, les médiathèques de Brest ont perdu 33 % de leurs usagers. « Nous sommes passés de 54 169 entrées en juillet 2019 à 35 950 entrées en juillet 2021 », ont-ils dénoncé.

De plus, le syndicat a constaté une aggravation des inégalités sociales. Ce dernier a donc appelé les agents de Brest à manifester leur mécontentement au cours d’un pique-nique, qui aura lieu tous les mercredis pendant le mois de septembre.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ