Fleur Pellerin: 20 mesures pour accompagner les jeunes générations d’artistes

2 juillet 2015 Mis à jour: 24 février 2016

 

Le 30 juin se sont clôturées les Assises de la #Jeune Création avec une série de 20 mesures visant à améliorer le travail des jeunes créateurs. Pour Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication, ce premier rendez-vous était important pour comprendre la « diversité de la création sur le territoire » et mettre en place des pistes pour l’avenir des jeunes artistes en France. Ces assises avaient réuni, du 9 avril au 12 juin 2015, plus de 150 acteurs issus de toutes les disciplines artistiques et culturelles.

C’est pour renforcer « la formation et l’insertion des artistes, améliorer leurs conditions de vie et de travail, et soutenir les créateurs dans la diversité des pratiques et des esthétiques » que la Ministre a proposé ces 20 mesures.

« Ensemble nous avons accompli une sorte de maïeutique, nous avons réfléchi, travaillé, innové et beaucoup de ses idées vont maintenant se transformer en projets concrets pour les artistes et les créateurs que vous êtes » a-t-elle déclaré à la suite des différents ateliers sur les métiers culturels et artistiques qui se sont tenus pendant 3 mois. En effet pour Fleur Pellerin, le pragmatisme de la méthode de travail a été essentiel pour comprendre la diversité des territoires et des problématiques concernant la création artistique.

Les 20 mesures du Ministère pour l’accompagnement des artistes se divisent en 5 grandes catégories que sont  :

  • Travailler sur l’orientation et la formation
  • Accélérer l’insertion professionnelle des jeunes créateurs
  • Favoriser l’innovation en réseau
  • Améliorer les conditions de vie et de travail des jeunes artistes
  • Œuvrer à la diversité des artistes et des pratiques

Dans son discours de clôture ce mardi, la Ministre de la Culture a également annoncé la mise en place de «  partenariats entre générations  »


Fleur Pellerin : clôture des Assises de la… par culture-gouv
« Je souhaite que le compagnonnage soit développé pour permettre à un jeune porteur de projet de bénéficier de l’aide et de l’accompagnement d’une équipe artistique confirmée », a expliqué Fleur Pellerin.

Le compagnonnage sont des filières d’excellence artisanales dans les différents métiers de la société qui prennent en formation des jeunes générations afin de leur transmettre leur savoir faire et les valeurs propre à leur métier. Un lien inter-générationnel essentiel pour encadre les jeunes artistes et pour perpétuer un savoir passant toujours du professeur à l’élève.

La communication autour de cet événement a aussi été bien réglée avec une présence quotidienne sur les médias sociaux et la mise en ligne de vidéos sur le compte Dailymotion du Ministère de la Culture et de la Communication, contenant des interviews des ambassadeurs de la jeune création  :

Ambassadeur de la Jeune Création : Dorothée Smith par culture-gouv

La Ministre a souligné que les prochaines assises auraient lieu en décembre et qu’il ne s’agissait pas d’un « one-shot » mais plutôt d’une initiative d’accompagnement et d’écoute sur le long terme. Le but est également de maintenir le modèle culturel et artistique français, qui faut-il le rappeler est un héritage des 17e et 18e siècle, quand les arts et la culture sont passés sous le mécénat royal afin de faire rayonner la grandeur et la créativité de la France dans le monde entier. C’était d’ailleurs la période française la plus prolifique au niveau artistique et culturel, bien souvent méconnue par les jeunes générations.

RECOMMANDÉ