Un fonctionnaire norvégien : avec la levée des restrictions liées à la pandémie, le Covid-19 peut maintenant être comparé à la grippe

Par Jack Phillips
25 septembre 2021
Mis à jour: 26 septembre 2021

La Norvège mettra fin à toutes les restrictions liées au Covid-19 à partir du samedi 25 septembre, a annoncé le gouvernement, rejoignant ainsi une liste croissante de pays qui ont supprimé les restrictions liées à la pandémie.

« Cela fait 561 jours que nous avons introduit des mesures parmi les plus sévères en Norvège en temps de paix (…) Le temps est venu de revenir à une vie quotidienne normale », a déclaré le Premier ministre, Erna Solberg, lors d’une conférence de presse vendredi.

Le virus peut désormais être considéré comme l’une des nombreuses maladies respiratoires à variation saisonnière, a précisé Geir Bukholm, directeur adjoint de l’Institut norvégien de santé publique, selon les médias locaux. En Norvège, le Covid-19 a été classé comme une maladie communément dangereuse, mais la classification officielle pourrait changer prochainement, a-t-il ajouté.

« Nous sommes maintenant dans une nouvelle phase où nous devons considérer le coronavirus comme l’une des nombreuses maladies respiratoires avec une variation saisonnière », a déclaré M. Bukholm au média VG, faisant référence au virus du PCC (virus du Parti communiste chinois).

« En effet, la grande majorité des personnes à risque sont protégées », a-t-il poursuivi, au regard de la campagne de vaccination menée dans le pays.

La Norvège n’exigera plus des entreprises qu’elles mettent en œuvre des mesures de distanciation sociale, et elle autorisera également les lieux de sport et de culture ainsi que les restaurants à utiliser leur pleine capacité, a annoncé le bureau du Premier ministre. Les boîtes de nuit pourront également rouvrir leurs portes dans le cadre des nouvelles directives.

« Nous avons longtemps vécu avec des mesures strictes aux frontières. Cela a été important pour lutter contre les infections importées. Alors que nous passons maintenant à une vie quotidienne normale, le gouvernement propose une réduction progressive des restrictions d’entrée dans le pays. Cela se fera sous étroite surveillance », a annoncé la ministre de la Justice et de la Gestion des urgences, Monica Mæland, dans une déclaration publiée sur le site web du gouvernement, selon une traduction.

Le pays autorisera également les voyages sans restrictions en provenance de certains pays, notamment des nations européennes, des pays de la « liste violette » et du Royaume-Uni.

Erna Solberg a jusqu’à présent mis en œuvre les trois premières étapes d’un plan en quatre temps visant à lever les restrictions sociales et économiques imposées depuis mars de l’année dernière, mais la dernière étape a été reportée à plusieurs reprises en raison des inquiétudes liées aux taux d’infection.

« En bref, nous pouvons maintenant vivre comme si de rien n’était », a annoncé Mme Solberg.

Madame le Premier ministre a toutefois prévenu que les personnes qui contractent le Covid-19 doivent encore être placées en isolement pour éviter la propagation du virus. Certaines restrictions s’appliqueront encore à ceux qui arrivent de pays considérés comme ayant un taux élevé d’infections, a précisé le gouvernement.

La Suède, pays voisin, a annoncé au début du mois qu’elle allait lever la plupart de ses restrictions concernant le Covid-19.

Le gouvernement suédois a annoncé le 7 septembre que les restrictions concernant les lieux publics tels que les restaurants, les théâtres et les stades seront levées le 29 septembre.

« La proposition signifie que toutes les restrictions de participation qui peuvent être nécessaires pour les rassemblements publics et les événements publics de 15 000 participants ou plus ne devraient pas s’appliquer si le système de certificats de vaccination est utilisé », selon la déclaration du gouvernement. « Cela signifie que l’organisateur ne sera pas obligé de limiter le nombre de participants dans les locaux et les zones ou espaces délimités dont il dispose s’il existe des restrictions à ce sujet. »

Selon l’Institut norvégien de la santé publique, environ 67 % de la population est entièrement vaccinée.

Jack Phillips est un reporter pour Epoch Times à New York.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ