Carburants : les prix à la pompe continuent de baisser

Par Epoch Times avec AFP
20 avril 2020
Mis à jour: 21 avril 2020

Selon des chiffres officiels publiés par le ministère de la Transition écologique et solidaire, les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France ont continué de baisser la semaine dernière, poursuivant sur la tendance de ces deux derniers mois.

Le prix du gazole, carburant le plus vendu, valait 1,2132 euro par litre, en baisse de 0,91 centime par rapport à la semaine précédente. Il s’est ainsi replié pour la huitième semaine d’affilée.

L’essence super sans plomb 95 s’est vendue à 1,2621 euro, en recul de 1,19 centime. Quant au SP95-E10, qui contient jusqu’à 10% d’éthanol, il a perdu 0,93 centime, à 1,2514 euro. Enfin, le SP98 était vendu 1,3362 euro, en baisse de 0,97 centime.

Les prix des carburants à la pompe varient en fonction de plusieurs paramètres comme le cours du baril de pétrole, le taux de change euro-dollar, le niveau des stocks de produits pétroliers et de la demande, ainsi que des taxes.

Chute libre du baril

Les cours du pétrole se sont effondrés avec la pandémie du virus du PCC, qui fait chuter la demande avec le ralentissement de l’activité économique, notamment dans les transports. Le virus du PCC, connu communément comme le nouveau coronavirus, s’est déclaré à Wuhan, en Chine, vers le mois de novembre. Il s’est répandu dans le monde entier à cause du Parti communiste chinois (PCC) qui a tout fait pour le dissimuler.

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Le prix du baril de pétrole américain poursuivait lundi sa chute libre, sous 13 dollars le baril, son plus bas niveau depuis plus de deux décennies.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ