François Bayrou épinglé pour non-port du masque en public

Par Laurent Gey - Epoch Times
9 septembre 2020
Mis à jour: 10 septembre 2020

Alors que le port du masque est obligatoire en France dans plusieurs grandes villes, à l’école et en entreprise sous peine d’amendes, chaque faux pas de nos politiciens est scruté et épinglé sur les réseaux sociaux. Ça a été le cas pour François Bayrou, qui est apparu le 8 septembre sans masque dans une salle pleine et aux côtés de plusieurs ministres.

Lors d’une conférence de presse à Sanguinet dans les Landes aux côtés du premier ministre Jean Castex, le chef de file du MoDem est apparu sans masque, dans une salle pourtant bondée.  Une image qui n’est pas passée inaperçue, dans la mesure où tout le monde autour de lui, y compris le Premier ministre, portait un masque.

Répondant à un journaliste, l’ancien garde des Sceaux s’est justifié : « Quand vous avez une distance suffisante, de plus d’1,50 ou 2 m entre vous, normalement il n’y a pas de contamination. Mais tous les Français déjeunent entre eux sans masque. Moi-même, j’ai été testé il y a quatre jours, négatif. J’espère, j’estime qu’il n’y a pas de risque de ce point de vue-là. »

 « J’aurais dû remettre mon masque dès la fin de mon discours ! » concède-t-il. « Je ne l’ai fait qu’une minute plus tard, mais les puristes pourront vérifier que je n’avais personne à moins d’1,50 m », assure-t-il.

Pourtant, FranceInfo note que François Bayrou a enlevé son masque sans respect des gestes barrières à d’autres moments de la journée. Des images de l’AFP le montrent en train de discuter avec l’actuel garde de Sceaux, Éric Dupond-Moretti. Ce dernier est masqué alors que François Bayrou ne l’est pas et ils ne semblent pas se trouver à un mètre de distance l’un de l’autre.

Sur les médias sociaux, plusieurs internautes ont épinglé le comportement du nouveau haut-commissaire au Plan, alors que les Français sont sommés de porter un masque sous peine d’une amende de 135 €. L’évènement a aussi pris une autre tournure, quand Jean Castex a indiqué le jour-même avoir été en contact, avec Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, lui-même testé positif au coronavirus.

FOCUS SUR LA CHINE - Disparition de 20 personnes chaque jour en Chine

Le saviez-vous ? 

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ