Le frère de Jeffrey Epstein déclare qu’il y a des blessures «inexpliquées» à l’épaule et aux poignets de son frère

Par Jack Phillips
7 novembre 2019
Mis à jour: 7 novembre 2019

Mark Epstein, 65 ans, a déclaré qu’il y avait deux contusions aux deux poignets de son frère Jeffrey Epstein, le financier et délinquant sexuel condamné, ainsi qu’une blessure à l’avant-bras gauche et une hémorragie musculaire à l’épaule gauche ou au deltoïde.

« Elles sont inexpliquées. A-t-il été menotté et s’est-il débattu ? Quelqu’un tenait-il ses poignets ? Les marques sur son poignet sont inexpliquées », a-t-il déclaré à Fox News.

Ses commentaires sur la mort de son frère en août – qui, selon le bureau du médecin légiste de la ville de New York, était due à un suicide par pendaison – sont arrivés après que le célèbre pathologiste Dr Michael Baden eut dit qu’il y avait des questions à se poser sur la blessure au cou d’Epstein.

« Les blessures se sont-elles produites une semaine avant ou au moment de l’incident ? Nous devons regarder les diapositives microscopiques pour voir quand les blessures se sont produites », a déclaré le Dr Baden au sujet des blessures notées par son frère, selon Fox News. « Son frère a demandé cette information il y a trois mois et il ne l’a toujours pas obtenue. »

Mark Epstein a également dit qu’il avait tenté d’obtenir le dossier de son frère auprès du bureau du médecin légiste de la ville de New York à la mi-août, mais on lui a dit qu’il devait d’abord être traité par le ministère américain de la Justice.

La voiture d’un médecin légiste de New York est garée devant le Metropolitan Correctional Center où le financier Jeffrey Epstein était détenu à New York, photo du 10 août 2019. (Don Emmert/AFP/Getty Images)

« J’ai l’impression qu’ils jouent à une sorte de jeu », a déclaré Mark à Fox News mercredi.

Il a expliqué : « J’ai fait les demandes appropriées avec la Justice deux fois, et je n’ai rien eu. On m’a juste dit que quelqu’un s’en occupait. »

Le Dr Baden a toutefois indiqué que les blessures inexpliquées sur le corps d’Epstein qui ont été mentionnées par son frère pourraient avoir été causées par l’incident du 23 juillet, où il a été découvert en position foetale avec des marques autour du cou au Manhattan Correctional Center. Il a été mis sous surveillance pendant une courte période de temps avant d’en être retiré des semaines avant sa mort.

Mark Epstein a déclaré qu’il n’est pas sûr de ce qui est arrivé à son frère, qui a été arrêté et emprisonné sans caution pour trafic sexuel en juillet.

« Je n’ai pas l’intention d’intenter des poursuites […] les gens devraient simplement connaître la vérité sur ce qui peut arriver dans un établissement fédéral », a déclaré Mark. « Mon frère a peut-être été assassiné. Il ne s’agit pas de moi. »

À la fin du mois d’octobre, le Dr Baden a déclaré à Fox News qu’il avait été embauché par le frère d’Epstein et il a ajouté que les blessures au cou d’Epstein étaient « extrêmement inhabituelles dans les pendaisons suicidaires et pouvaient survenir davantage dans les étranglements meurtriers ».

« Je n’ai pas vu en cinquante ans ce genre de marque dans une pendaison suicidaire », a-t-il déclaré.

Ses commentaires ont suscité une réponse du bureau du médecin légiste de la ville de New York, qui a déclaré qu’il s’en tenait à la conclusion qu’Epstein était mort par suicide.

« Notre enquête a conclu que la cause de la mort de M. Epstein était la pendaison et que la cause de la mort était le suicide. Nous maintenons cette conclusion », a déclaré le Dr Sampson au Washington Examiner. « Nous continuons de partager l’information concernant l’enquête médicale avec la famille de M. Epstein, leurs représentants et leur consultant en pathologie. L’enquête médicale initiale était approfondie et complète. Il n’y a aucune raison pour une seconde investigation médicale par notre bureau. »

Quelques semaines après la mort d’Epstein, un juge a annoncé que l’affaire criminelle contre lui était close.

« Parce que Jeffrey Epstein, l’accusé, est décédé alors que l’affaire était en cours, et donc avant qu’un jugement définitif ne soit rendu, l’acte d’accusation doit être rejeté en vertu de la règle de l’abattement », a écrit le juge Richard Berman fin août.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ