Fuite du QR code d’Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux : « une faille déontologique », précise l’Élysée

Par Epoch Times avec AFP
22 septembre 2021
Mis à jour: 23 septembre 2021

Après la fuite du QR code du pass sanitaire d’Emmanuel Macron, les soignants qui l’ont partagé sur les réseaux sociaux « ont été identifiés » et une saisine de leurs ordres professionnels « est en cours », a indiqué ce mercredi l’Assurance maladie.

« Les professionnels de santé ayant eu accès irrégulièrement (au QR code du chef de l’État), en infraction par rapport au code de déontologie qui s’impose à eux, ont été identifiés par la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) dans la base Vaccin Covid », a indiqué l’organisme.

L’Élysée a confirmé l’authenticité du document. « Ce système fonctionne mais il y a eu une faille déontologique de la part d’un ou plusieurs professionnels de santé. Quelqu’un a fait une impression du QR code et l’a fait circuler volontairement ou par négligence », a précisé l’Élysée à BFMTV.

Ces derniers jours, le QR code du pass sanitaire du président de la République, personnalité la plus protégée de France, a été partagé sur plusieurs réseaux sociaux, on pouvait y lire le nom d’Emmanuel Macron et sa date de vaccination contre le Covid.

« Quand on pense qu’on certifiait aux gens que les données étaient sécurisées, ça fait froid dans le dos !! », lance un internaute.

Le QR code de Jean Castex a également été diffusé

La semaine dernière, c’est le QR code du Premier ministre, Jean Castex, qui avait été diffusé sur les réseaux sociaux, selon un mode opératoire différent : des internautes étaient parvenus à scanner le code à partir d’une photo de presse sur laquelle le chef du gouvernement présentait son pass sanitaire à l’entrée d’un lieu public.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ