Fusillades aux États-Unis : Universal annule un film polémique

Par Zachary Stieber
12 août 2019 Mis à jour: 12 août 2019

Les récentes fusillades de l’Ohio et de Floride ont convaincu Universal Pictures d’annuler la sortie prochaine du film The Hunt aux États-Unis.

Dans une déclaration sur son site Web, le studio a écrit : « Alors qu’Universal Pictures avait déjà interrompu la campagne de marketing de The Hunt, après mûre réflexion, le studio a décidé d’annuler la sortie du film. Nos cinéastes peuvent compter sur notre soutien et nous continuerons à produire des films en partenariat avec des créateurs audacieux et visionnaires, comme ceux associés à ce thriller social satirique, mais nous comprenons que ce n’est pas le bon moment pour sortir ce film. »

Le film The Hunt devait sortir en salles le 27 septembre. Il montrait des individus censés appartenir à la classe américaine des élites chasser des « déplorables », un terme utilisé par Hillary Clinton pour décrire les partisans de Trump pendant la campagne de 2016.

 

Traduction : « Alors qu’Universal Pictures avait déjà interrompu la campagne de marketing de The Hunt, après mûre réflexion, le studio a décidé d’annuler la sortie du film. Nos cinéastes peuvent compter sur notre soutien et nous continuerons à produire des films en partenariat avec des créateurs audacieux et visionnaires, comme ceux associés à ce thriller social satirique, mais nous comprenons que ce n’est pas le bon moment pour sortir ce film. » Capture d’écran du site web « The Hunt » (The Hunt website)

Les producteurs du film ont subi une volée de bois vert de la part des réseaux sociaux en réponse à leur campagne de promotion. De nombreuses personnes ont exprimée leur indignation.

« Le problème de notre pays, ce ne sont pas les armes. Le problème, c’est l’incitation à la haine », a écrit un utilisateur de Facebook.

À ce commentaire répond un autre internaute : « Et… voilà la ‘gauche tolérante’ qui remet une couche sur l’incitation à la violence – un film sur des élites libérales chassant les partisans de @realDonaldTrump – apparemment le meurtre de masse continue d’être une caractéristique de @TheDemocrats – ils acceptent la violence comme discours politique acceptable. »

« Il s’agit d’exploitation tragique et d’incitation à la violence, ce n’est pas de la satire », a ajouté une autre personne, faisant allusion au caractère prétendument satirique de The Hunt.

Selon la description officielle, le film, interdit aux moins de 13 ans dans les salles, montre 12 étrangers se réveillant dans une clairière. « Ils ne savent pas où ils sont, ni comment ils sont arrivés là. Ils ne savent pas qu’ils ont été choisis pour un but très précis : la chasse. »

« Dans l’ombre d’une sombre théorie de conspiration sur Internet, un groupe d’élites se réunit dans un manoir isolé pour chasser les humains à des fins sportives. Mais le plan des élites est sur le point de dérailler parce que l’une des chassées, Crystal, connaît mieux le jeu des chasseurs qu’eux. Elle inverse la situation et s’en prend aux tueurs et les enlève un par un, alors qu’elle se dirige vers la mystérieuse femme au centre de tout cela », dit la description avant la mise à jour du site Web.

Le film met en vedette Betty Gilpin, Hilary Swank et Emma Roberts, a été écrit par Nick Cuse et Damon Lindelof, réalisé par Craig Zobel et est produit par Blumhouse Productions.

Universal avait précédemment mis en pause la campagne marketing à la suite des deux fusillades de masse dans l’Ohio et au Texas le week-end dernier. Une chaîne sportive avait déjà retiré une publicité pour le film ce week-end-là.

Le président Donald Trump a sévèrement critiqué l’industrie du divertissement le 9 août en pointant le racisme des grands studios d’Hollywood dans une série de tweets faisant référence au film controversé.

« Le Hollywood libéral est raciste au plus haut point, avec une grande colère et de la haine ! Ils aiment se qualifier d’élites, mais ils ne sont pas les élites. En fait, ce sont souvent les personnes auxquelles ils s’opposent qui sont les élites. Le film qui sort est réalisé pour jeter de l’huile sur le feu et semer le chaos. Ils créent leur propre violence et après en rendent les autres responsables ! Ce sont de vrais racistes, et sont très mauvais pour le pays ! », a-t-il écrit sur Twitter le 9 août.

« Le film qui sort est fait pour enflammer et provoquer le chaos. Ils créent leur propre violence, puis essaient de blâmer les autres. Ce sont les vrais racistes, et ils font beaucoup de mal à notre pays ! » a t-il également écrit.

Zachary Stieber a contribué à cet article.

RECOMMANDÉ