Un garçon de 12 ans perd son meilleur ami et fait ce qu’il peut pour lui acheter une pierre tombale afin qu’il ait une sépulture digne

Par Romina Garcia
22 octobre 2019
Mis à jour: 7 avril 2021

Perdre son meilleur ami à l’adolescence est une expérience qui change une vie et c’est une chose très difficile à accepter. Pour s’aider à surmonter son chagrin, ce garçon s’est lancé dans des démarches afin de pouvoir faire l’achat d’une pierre tombale pour son ami disparu, et son seul souhait était d’atteindre son but avant Noël.

Kenneth « KJ » Gross n’avait qu’un an lorsque ses parents ont appris la nouvelle dévastatrice que leur petit garçon était atteint de la leucémie.

Après de nombreuses années de chimiothérapie, il a finalement succombé au cancer à l’âge de 12 ans. Sur son chemin, tout du long, il a eu à ses côtés un très grand ami, Kaleb Klakulak. Ils s’étaient liés d’amitié en CE1, à Warren, Michigan, aux États-Unis, et les deux enfants étaient comme des âmes sœurs.

« C’était amusant parce qu’il aimait presque tout ce que j’aimais », raconte Kaleb, rapporte CNN.

« Ils étaient comme deux êtres du même type », dit la mère de K.J., LaSondra Singleton.

« Il était ce rayon d’espoir dont KJ avait besoin quand il était déprimé. Kaleb était là, même quand KJ ne pouvait pas parler », a raconté LaSondra sur Fox5.

« Quand il ne pouvait pas sortir jouer, Kaleb venait jouer chez nous », a expliqué LaSondra. « Ils ont été inséparables du début à la fin de leur relation. »

« Je pense qu’ils s’aimaient bien parce qu’ils étaient là l’un pour l’autre », a assuré la mère de Kaleb, Kristy Hall. « Ils étaient tous les deux capables d’être eux-mêmes et d’être ensemble sans avoir à impressionner l’autre. »

Se remémorant le passé avec KJ, Kristy a précisé : « Que KJ entre dans notre vie, ça a été formidable. Il était plein de joie.« 

De plus, les deux mères s’étaient aussi liées d’amitié.

« Nous étions toutes les deux des mères célibataires à l’époque, partageant nos histoires et nous réconfortant l’une l’autre », se souvient Kristy.

Quand KJ s’est retrouvé à l’hôpital après avoir souffert d’insuffisance cardiaque congestive, Kaleb venait lui rendre visite.

« J’y emmenais Kaleb une fois par semaine pour qu’il peigne et joue à des jeux avec lui », a raconté Kristy. « L’hôpital a un peu contourné les règles pour que son meilleur ami puisse passer du temps avec lui. »

LaSondra avait abandonné son emploi afin d’avoir le temps de s’occuper de son fils, et lorsque le jeune adolescent est décédé d’insuffisance cardiaque congestive en mai 2018, il y avait une pile de factures impayées à régler.

[Traduction du post ci-dessus : « Ce lien ne pourra jamais être remplacé. Je t’aime tellement KJ. »]

KJ a été enterré au cimetière Elmwood à Détroit, et il n’y avait tout simplement pas assez d’argent pour payer une pierre tombale.

C’est là que son ami de toujours, Kaleb, est intervenu.

« J’aime beaucoup Mme San », a déclaré Kaleb au Detroit News. « J’étais triste qu’elle ne puisse pas se le permettre. Je voulais que les gens puissent trouver (la tombe de KJ) quand ils allaient le voir. »

Il s’est peu à peu mis à dire des choses comme : « Maman, combien coûte une pierre tombale ? », se souvient Kristy.

[Traduction du post ci-dessus : « Kaleb Klakulak et Kenneth ‘K.J.’ Gross étaient les meilleurs amis depuis le CE1, avant la mort de KJ en mai, après des années de chimiothérapie. La mère de K.J. n’avait pas les moyens de lui payer une pierre tombale, alors Kaleb, 12 ans, a fait des petits boulots afin de collecter des fonds. Puis il a reçu de l’aide. »

Elle a ouvert un compte PayPal permettant aux gens de faire un don pour une pierre tombale en décembre 2018, et Kaleb a commencé à faire des petits boulots pour aider à atteindre l’objectif de 2 200 € (2 500 $). Il a ramassé des bouteilles de boissons gazeuses après que Kristy a envoyé un avis de collecte dans leur quartier, et le duo a rempli la voiture plusieurs fois de bouteilles vides.

Illustration – Shutterstock | Don Pablo

Lorsque les dons ont atteint 800 € (900 $), ils ont remis l’argent à LaSondra, qui a été émue.

« J’ai pleuré parce que c’était inattendu. J’ai pleuré parce que j’essaie de prendre les choses au jour le jour », a admis LaSondra. « Je peux voir où il repose. J’ai un endroit où je peux aller et être avec lui. »

[Traduction du post de Kristy Hall ci-dessus : « J’ai pleuré pendant des jours. Des pleurs de reconnaissance.
Dieu nous a vraiment bénis. »

Pour ceux d’entre vous qui ont fait des dons pour la pierre tombale de KJ… vous m’avez touchée plus que je ne peux l’exprimer. Merci d’aimer une famille que j’aime tant. Merci d’alléger un peu le fardeau et de donner un peu de joie à une maman en deuil !

En date d’aujourd’hui, Kaleb a amassé 900,00 $ pour la pierre tombale de KJ par le biais de PayPal et en espèces… Presque à mi-chemin du but ! Il a aussi une tonne de bouteilles à rapporter et d’autres dons en route ! Merci, merci, merci !

Une autre bonne nouvelle, c’est qu’une de mes amies a partagé l’histoire avec une de ses amies et… par conséquent… le quotidien Detroit News est en train de faire un reportage…! Ce serait incroyable ! San a voulu que l’histoire de KJ sorte et, nous prions pour cela, le reste de l’argent pour la pierre tombale sera récolté !

KJ a touché notre famille… changeant chacun d’entre nous pour toujours… Hier, nous avons pu dire à San ce que Kaleb a fait et l’informer à propos de l’article.

Je suis tellement reconnaissante que les chemins de Kaleb et de Kj se soient croisés ! Dieu savait qu’on aurait besoin de cette famille ! Parce qu’ils sont ma famille !

Il n’est pas trop tard pour faire un don ! » ]

Cela lui permet de tourner la page.

« C’est une chose douce-amère parce que ça finalise tout ce qui devait l’être, pour moi », explique-t-elle. « Je voulais qu’il ait une pierre tombale. »

Depuis, les dons ont dépassé les 2 200 € (2 500 $), et Kaleb trouve cela très difficile de vivre sans son ami à ses côtés.

« Il ne s’est pas fait un autre ami depuis », a déploré Kristy. « Je crois que c’est dur pour lui parce qu’il a peur. Il ne veut pas perdre quelqu’un d’autre. »

LaSondra espère que l’histoire de KJ aidera d’autres personnes dans le monde à faire tomber les barrières raciales.

« À une époque où il y a tant de divisions et de haine dans le monde, j’espère que cela entraînera une sorte de suppression de la division – que les gens pourront voir que les gens de toutes nationalités peuvent s’entendre », a-t-elle espéré. « Et que nous nous aimons. »

Regardez le reportage ci-dessous :

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ