Un garçon de 12 ans trouve la plaque d’identité d’un ancien combattant et la rend à sa famille 46 ans après sa mort

Par CNN
20 juillet 2020
Mis à jour: 20 juillet 2020

Le 4 juillet, une randonnée a changé à jamais la vie de deux familles lorsque Kolton Conrad, 12 ans, a trouvé une plaque d’identité appartenant à un homme mort il y a 46 ans.

Cette plaque appartenait à Steven Rhonemus, un vétéran de la marine qui est mort dans un accident de moto en 1974 à l’âge de 24 ans. Aujourd’hui, la plaque d’identité appartient à la fille de Steven, Danielle, qu’il n’a jamais rencontrée, car elle est née quelques mois après sa mort.

Plaque d’identité de Steven Rhonemus. (Avec l’aimable autorisation d’Ashley Conrad)

Kolton était en voyage avec son père et son frère sur la rivière Hocking dans l’Ohio lorsqu’ils se sont arrêtés pour ramasser des objets sur un banc de sable. Le jeune garçon avait récemment commencé à regarder des vidéos sur YouTube sur la recherche de trésors perdus et essayait de déceler tout ce qui pouvait avoir de la valeur lorsqu’il a aperçu la plaque d’identité qui scintillait sous l’eau.

(Dustin M. Ramsey)

Kolton, qui a déclaré à CNN qu’il se languit de rejoindre l’armée lorsqu’il serait assez âgé, tient cette passion de l’armée depuis que sa tante s’y est engagée il y a une dizaine d’années. Lorsqu’il a réalisé ce qu’il avait trouvé, Kolton a voulu rendre la plaque d’identité au propriétaire ; mais les Conrad n’avaient qu’un seul indice : le nom de famille : Rhonemus.

Ashley, la mère de Kolton, en a pris une photo et a déclaré à CNN : « Je l’ai mise sur Facebook, sans savoir si nous trouverions un jour la famille ou si nous saurions quoi que ce soit. »

Cependant, il n’a fallu que quelques heures à Crystal Potts, l’ancienne conductrice de bus de Kolton, pour y répondre, disant qu’elle reconnaissait bien le nom et qu’elle était une amie de la famille. Après avoir passé quelques appels, ils ont réalisé qu’elle avait appartenu à Steven Rhonemus. C’est ainsi qu’ils ont mis Ashley en relation avec la soeur de Steven, Kimberly Greenlee.

Steven Rhonemus. (Avec l’aimable autorisation de Kimberly Greenlee)

Ashley leur a suggéré de se rencontrer au Rising Park à Lancaster, car c’est un endroit où Kolton aime pêcher. Kimberly a été stupéfaite, car c’était aussi l’un des endroits préférés de Steven pour faire de la moto. Kimberly a déclaré à CNN qu’il « avait un hélicoptère qu’il avait construit lui-même, et qu’il emmenait tout le monde faire des balades dans ce parc tout le temps. »

Lorsque Kimberly Greenlee a rencontré les Conrad, qui vivent à Stoutsville, les émotions ont été fortes. Kolton a admis être assez nerveux, et sa mère a essayé de le calmer en lui rappelant : « Tu as fait une chose si merveilleuse. Tu leur a rendu une partie de leur frère disparu. »

Kimberly a décrit le moment en disant : « Je l’ai juste pris dans mes bras et j’ai pleuré. J’étais juste étonnée que ce petit garçon connaisse la signification profonde de ces plaques d’identité et sache tout ce que cela pouvait représenter pour notre famille. Je l’ai serré dans mes bras dans une longue étreinte. »

Kolton Conrad rencontre Kimberly Greenlee, la soeur de feu le vétéran des Marines Steven Rhonemus. (Avec l’aimable autorisation d’Ashley Conrad)

Après avoir quitté la famille Conrad, Kimberly est rentrée à la maison et a dit qu’elle s’était assise sur son lit en tenant fermement la plaque contre elle, en pleurant et en pensant à sa nièce Danielle Jewell. Non seulement, elle n’a jamais pu rencontrer son père, mais un incendie a détruit ses affaires, et elle donc a grandi avec seulement cinq photos de lui.

Kimberly voulait donner la plaque d’identité à Danielle, qui vit à Lancaster, dans l’Ohio.

Ainsi, lorsque sa tante l’a appelée pour lui annoncer la découverte de Kolton, selon les propos de Danielle à CNN, la nouvelle l’a fait pleurer. « Je ne sais pas pourquoi c’est arrivé, maintenant, 46 ans plus tard, mais j’ai toujours eu l’impression que, peut-être, il veillait sur moi, et j’ai senti que c’était peut-être le signe qu’il était toujours avec moi. »

Danielle, 46 ans, a tenu à remercier les Conrad.

(Illustration – jimp200962 / Pixabay)

« J’apprécie vraiment beaucoup qu’il nous rende cette plaque d’identité. Ils n’était pas obligé de le faire », a partagé Danielle. « Il aurait pu vouloir la garder, surtout que c’est un jeune garçon qui aspire à s’engager dans l’armée qui l’a trouvée. C’est incroyable qu’ils aient fait tout leur possible pour s’assurer qu’elle revienne à la famille. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ