Gard : un black bloc écroué pour s’être réjoui sur Facebook de la mort des trois gendarmes tués à Saint-Just

Par Emmanuelle Bourdy
2 janvier 2021
Mis à jour: 2 janvier 2021

Un homme âgé de 24 ans a été interpellé pour s’être réjoui, sur sa page Facebook, de la mort des trois gendarmes abattus par un forcené à Saint-Just, dans le Puy-de-Dôme, la semaine dernière.

Frédérik Limol, lourdement armé, a tué trois gendarmes et blessé un quatrième, dans la nuit du 22 au 23 décembre à Saint-Just. Ce terrible drame a été applaudi par un homme âgé de 24 ans. Ce dernier, un habitant de Saint-Gilles (Gard), ne s’est pas gêné pour le mentionner sur sa page Facebook, le 23 décembre dernier, ainsi que le rapporte La Gazette de Nîmes.

Les gendarmes du Gard ont interpellé l’individu, qui a été placé en garde à vue. Il a avoué appartenir aux black bloc à l’issue de ses auditions. Déféré au parquet devant le vice-procureur adjoint Patrick Bottero, il a été mis en examen pour « apologie de crime ». Le militant encourt jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende. Il est actuellement en détention provisoire dans l’attente de son jugement.

NOUVEL HORIZON – Nouvelle mutation du Covid-19 inquiète

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ