Est-ce que les gauchistes d’aujourd’hui sont vraiment marxistes ?

Par Walter E. Williams
15 août 2020
Mis à jour: 16 septembre 2020

La plupart des gens qui se disent marxistes ne savent pas grand-chose sur Karl Marx et n’ont jamais lu les trois volumes de son œuvre principale – Le Capital. Le volume I a été publié en 1867 – le seul volume publié avant la mort de Marx en 1883. Les volumes II et III ont ensuite été édités et publiés en son nom par son ami et collaborateur Friedrich Engels. La plupart des personnes qui se disent marxistes n’ont lu que le pamphlet de 1848 intitulé Le Manifeste du Parti communiste que Marx a écrit avec Engels.

Karl Marx est un héros pour de nombreux dirigeants de syndicats et d’organisations de défense des droits civils, y compris pour des groupements de gauche comme Black Lives Matter, Antifa et certains dirigeants du Parti démocrate américain. Il est facile d’être marxiste si l’on connaît peu de choses sur Marx. Ses prédictions sur le capitalisme et le « dépérissement de l’État » se sont révélées totalement fausses. Ce que la plupart des gens ne savent pas, c’est que Marx était aussi raciste et antisémite.

Lorsque les États-Unis ont annexé la Californie après la guerre américano-mexicaine, Karl Marx a écrit : « Sans violence, rien n’est jamais accompli dans l’histoire. » Puis il a demandé : « Est-ce un malheur que la magnifique Californie ait été saisie aux Mexicains paresseux qui ne savaient pas quoi en faire ? » Friedrich Engels a ajouté : « En Amérique, nous avons été témoins de la conquête du Mexique et nous nous en sommes réjouis. C’est dans l’intérêt de son propre développement que le Mexique sera placé sous la tutelle des États-Unis. » De nombreuses idées racistes de Marx ont été rapportées dans Karl Marx, Racist, un livre écrit par Nathaniel Weyl, un ancien membre du Parti communiste américain.

Dans sa lettre de juillet 1862 à Engels, Marx a écrit au sujet de son concurrent politique socialiste Ferdinand Lassalle : « J’ai maintenant acquis la certitude, comme le prouvent la conformation de son crâne et la pousse de ses cheveux, [que Ferdinand Lassalle] descend des Nègres* qui se joignirent à Moïse lors de la traversée de l’Egypte (à moins que sa mère ou sa grand-mère ne se soient croisées avec un nigger)… Il est certain que ce mélange de Juif et d’Allemand avec la substance de base du Nègre devait donner un curieux résultat. L’indiscrétion de ce type tient d’ailleurs du Nègre. »

En 1887, Paul Lafargue, gendre de Marx, était candidat à un siège au conseiller municipal dans un quartier de Paris où se trouvait un zoo. Engels affirmait que Paul avait « un huitième ou un douzième de sang nègre ». Dans une lettre d’avril 1887 à la femme de Paul Lafargue, Engels a écrit : « Mes félicitations à Paul, le candidat du Jardin des Plantes – et des animaux. Comme il est, en tant que Nègre, un degré plus proche du reste du règne animal que nous autres, il est sans doute le représentant le plus approprié pour cette circonscription. »

Les opinions antisémites de Marx, qui était lui-même d’origine juive, n’étaient pas un secret. En 1844, il a publié un essai intitulé Sur la question juive, où il affirmait que la religion mondaine des Juifs était un « magouillage » et que le dieu des Juifs était « l’argent ». La vision de Marx sur les Juifs était qu’ils ne pouvaient devenir une ethnie ou une culture émancipée que lorsqu’ils n’existeraient plus. En étant à un pas de l’appel au génocide, Marx a déclaré : « Les classes et les races qui sont trop faibles pour maîtriser les nouvelles conditions de vie doivent céder leur place. »

Les successeurs de la philosophie de Marx partageaient ses idées hideuses sur les personnes d’origine africaine et les autres minorités. Che Guevara, ce héros de la gauche, était un raciste atroce. Il a écrit dans ses mémoires de 1952 intitulés Voyage à motocyclette : « Les Noirs, ces représentants de la splendide race africaine qui ont gardé leur pureté raciale grâce à leur manque de goût pour le bain… », avant d’ajouter : « Le Noir, indolent et rêveur, dépense ses sous en frivolités ou en ‘coups à boire’, l’Européen a hérité d’une tradition de travail et d’économies qui… le pousse à progresser, même au détriment de ses aspirations individuelles. »

La socialiste britannique Beatrice Webb s’est plainte dans le magazine New Statesmen du déclin de la natalité chez les races soi-disant supérieures, ce qui, à son avis, conduirait à « un nouvel ordre social » qui serait créé « par l’une ou l’autre des races de couleur, les Noirs, les Cafres ou les Chinois ».

Les Soviétiques partageaient la même théorie de « conspiration juive mondiale » que les nazis. Joseph Staline s’est lancé dans une campagne visant l’extermination d’intellectuels juifs pour leur manque apparent de patriotisme. En fait, le peuple soviétique n’a pas même été informé que Karl Marx était Juif. Les universitaires qui prêchent aujourd’hui le marxisme dans leurs classes ne disent pas non plus à leurs étudiants que cette idéologie a conduit au massacre de dizaines de millions de personnes. Pire encore, ils ne font même pas semblant de s’intéresser à ce fait.

Les libéraux blancs sont, comme a dit à l’époque Lénine, des « idiots utiles ». Le Black Lives Matter, l’Antifa et les autres groupements « progressistes » utilisent la situation difficile des Afro-Américains pauvres pour diriger les Blancs – surtout les Blancs qui appartiennent à la classe moyenne, qui ont des visions de gauche, qui ont fait des études universitaires et qui se culpabilisent. En fait, ces personnes, qui renversent des statues et détruisent des biens publics et privés aux États-Unis, se soucient autant des minorités que leurs prédécesseurs racistes. Leur but est l’acquisition et la concentration du pouvoir, et de nombreux Américains tombent dans leur piège en se fiant à leurs fausses prétentions à la vertu.

* – le terme « Nègre » correspond à la traduction française des phrases de Marx et Engels citées ci-dessus.

Le Dr Walter E. Williams est professeur émérite d’économie à l’université George-Mason de Fairfax, Virginie. Auteur de plusieurs livres et lauréat de nombreux prix et distinctions, il siège également à plusieurs conseils d’administration et comités consultatifs, dont la Hoover Institution, le Grove City College, le Cato Institute, l’Institute of Economic Affairs et autres.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles d’Epoch Times.

RECOMMANDÉ