George W. Bush affirme que Donald Trump a le droit d’entreprendre des poursuites judiciaires relatives aux élections

Par Jack Phillips
9 novembre 2020
Mis à jour: 9 novembre 2020

Le 8 novembre, l’ancien président républicain George W. Bush a déclaré que le président américain Donald Trump avait le « droit de demander des recomptages et de poursuivre les contestations judiciaires » pour que « toute question non résolue » soit « correctement jugée ».

« Le peuple américain peut avoir confiance que cette élection a été fondamentalement juste, que son intégrité sera maintenue et que son résultat sera clair », a déclaré M. Bush.

Dans sa déclaration, M. Bush a qualifié le candidat démocrate Joe Biden de « président élu », après que M. Biden a déclaré sa victoire le 7 novembre. Epoch Times ne déclarera pas un vainqueur de l’élection tant que tous les résultats ne seront pas certifiés et que les éventuelles contestations judiciaires ne seront pas résolues.

Donald Trump, quant à lui, « a obtenu les voix de plus de 70 millions d’Américains – un exploit politique extraordinaire. Ils se sont exprimés, et leurs voix continueront à être entendues par l’intermédiaire des républicains élus à tous les niveaux de gouvernement », a déclaré M. Bush.

Par ailleurs, le sénateur Mitt Romney (Parti républicain de l’Utah) a déclaré à Meet the Press (rencontre avec la presse) de la NBC le 8 novembre que Trump a le droit de demander des recomptages et de faire pression pour des contestations en justice.

« Il a le droit de demander des recomptages. Parce que nous parlons d’une marge de 10 000 votes ici, ou moins dans certains cas », a-t-il déclaré. « Et donc un recomptage pourrait changer le résultat. Il veut examiner les irrégularités, poursuivre cela au tribunal. Mais si, comme prévu, ces choses ne changent pas le résultat, alors il va accepter l’inévitable. »

Le sénateur Mitt Romney (Parti républicain de l’Utah) arrive pour le déjeuner politique républicain au Hart Senate Office Building à Washington le 19 mars 2020. (Mandel Ngan/AFP via Getty Images

Cela survient alors que Donald Trump a lancé des actions en justice dans plusieurs États clés, dont la Pennsylvanie, le Nevada et la Géorgie. Dans certains États, il est derrière Joe Biden à quelques milliers de voix près.

Trump n’a pas concédé sa défaite et a laissé entendre qu’il y aurait une longue bataille juridique. Les assemblées législatives des États doivent certifier les résultats de leurs élections avant de les transmettre au collège électoral, qui vote ensuite sur le choix du président.

Certains républicains ont déclaré que M. Trump ne devrait pas concéder la défaite.

Le sénateur Lindsey Graham (Parti républicain de la Caroline du Sud), président de la commission judiciaire du Sénat, a déclaré que M. Trump ne devrait pas céder, après que plusieurs médias et la campagne de M. Biden ont déclaré la victoire.

« Nous travaillerons avec Biden s’il gagne, mais Trump n’a pas perdu », a déclaré Mme Graham à Fox News le 8 novembre. « Ne cédez pas, Monsieur le Président. Battez-vous avec acharnement ».

Le 8 novembre, la républicaine Kristi Noem, du gouvernement du Dakota du Sud, a fermement défendu l’affirmation de Trump selon laquelle des « votes illégaux » ont enregistrés en faveur de Biden. Elle a déclaré à ABC News que « les gens ont signé des documents légaux » et a dit avoir vu des « activités illégales ».

Elle a déclaré que les Américains « ont besoin de savoir qu’au moins l’Amérique fonctionne encore et que nous faisons les choses correctement ».

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine réagit fortement aux élections américaines

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ