Gérald Darmanin engage une procédure de dissolution de la Ligue de défense noire africaine

Par Epoch Times avec AFP
14 septembre 2021
Mis à jour: 14 septembre 2021

Après des tensions à Val-de-Reuil dans l’Eure, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin va engager la dissolution de la Ligue de défense noire africaine (LDNA), qu’il a qualifiée d’organisation « raciste », a-t-il annoncé lundi.

« J’ai décidé de lancer la procédure engageant la dissolution de la Ligue de Défense Noire Africaine. Les discours de cette structure raciste appellent à la haine et à la discrimination », a écrit le ministre sur son compte Twitter.

« Ses actions causent des troubles à l’ordre public, comme ce week-end à Val-de-Reuil », a ajouté M. Darmanin.

Bagarre générale

Selon un communiqué de la mairie, ces incidents, qui sont intervenus dimanche 5 septembre après-midi, ont pour origine une rixe entre deux enfants, un kurde et un autre d’origine sénégalaise. Après l’intervention des parents, « des échauffourées, impliquant une petite centaine de personnes » avaient éclaté, se poursuivant jusque dans la soirée.

Selon Marc-Antoine Jamet, maire (PS) de cette commune d’environ 13.000 habitants de l’Eure, « trente individus racistes et violents » ont « envahi la mairie » samedi. « Rejoints par 70 autres », ils « arrachent la porte de la salle du conseil » et « bousculent une élue courageuse portant l’écharpe tricolore », a tweeté le maire, lui-même enfariné par les manifestants. La Ligue de défense noire africaine a fait savoir sur son compte Facebook qu’il s’agissait d’un « enfarinage dans un esprit bon enfant ».

Un « mouvement révolutionnaire »

La LDNA se définit sur les réseaux sociaux comme un « mouvement révolutionnaire pour la défense des droits des Afrodescendants et des Africains ». Près de 300.000 personnes sont abonnées à sa page Facebook. Son président et fondateur se présente sur son compte Twitter comme un « activiste politique, résistant Pan-Africain, combattant de la liberté, révolutionnaire ».

Plusieurs politiques demandaient la dissolution de l’association, notamment depuis une manifestation organisée contre les violences policières en juin 2020 devant l’ambassade des États-Unis.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ