GERS – « Allo, les pompiers ? Un chameau est en train de se noyer ! »

27 avril 2019 Mis à jour: 27 avril 2019

Patchouk la chamelle a bien failli perdre la vie mercredi 24 avril 2019, alors qu’elle était tombée dans un ruisseau à Fleurance dans le Gers. L’animal, qui s’était échappé d’un cirque, a été sauvé grâce à l’intervention des pompiers qui ont dû utiliser une pelle mécanique pour lui faire une rampe.

Le chameau femelle de Mongolie, âgé de 10 ans, s’était détaché pour aller brouter le long du ruisseau, lorsqu’il a chuté dans un trou d’eau de deux mètres de profondeur pendant la matinée. L’animal de 400 kilogrammes, couché sur le flanc, risquait l’asphyxie.

« Quand on est arrivé, la chamelle n’était pas blessée mais il fallait agir rapidement, d’autant plus qu’elle était tombée sur le flan. Sur place, on nous a appris qu’il ne fallait surtout pas qu’elle reste sur le coté, au risque de s’asphyxier », ont raconté les sapeurs-pompiers à Actu Toulouse. « Le propriétaire était affolé, il a cru qu’il allait la perdre. »

Appelés pour une intervention peu banale, les pompiers ont rapidement analysé la situation.« La seule solution était de prendre des sangles pour le soulever vers la berge, mais avec le risque de blesser l’animal », explique à France Bleu l’un des soldats du feu.  « J’ai opté pour faire une rampe avec une pelle mécanique. »

Une fois la pelle mécanique de la ville empruntée, il a suffit de quelques coups de godet pour réaliser la rampe. L’animal de cirque, calme et docile, a pu alors se relever et grimper jusqu’à la terre ferme. Il n’aura fallu que 50 minutes pour réaliser ce sauvetage inhabituel et remettre la chamelle à ses propriétaires du cirque Landri.

Patchouk en est quitte pour quelques égratignures et sans doute une bonne frayeur. Quant aux pompiers de Fleurance, ils savent maintenant faire la différence entre un chameau qui a deux bosses, et un dromadaire, qui n’en a qu’une !

RECOMMANDÉ