« Gilets jaunes »: l’acte VI- changement de programme pour Paris

22 décembre 2018
Mis à jour: 22 décembre 2018

En début de matinée, un appel a été lancé sur la page facebook d’Eric Drouet, l’une des figures du mouvement, pour aller sur la butte Montmartre, où plusieurs dizaines de « gilets jaunes » sont rassemblés.

Les autorités surveillent aussi Versailles, où plusieurs milliers de personnes se sont déclarées « intéressées » par une manifestation organisée entre autres par Éric Drouet, sur l’avenue de Paris, juste en face du château.

Act VI « gilets jaunes » Montmartre Paris. (Photo : SAMEER AL-DOUMY/AFP/Getty Images)

Une vingtaine de gilets jaunes sont arrivés sur l’avenue, au milieu d’un important dispositif policier, selon l’AFP. Les forces de l’ordre contrôlent cabas et sacs à dos. Les passants peuvent faire leurs courses normalement, les commerces ayant ouvert.

Un « gilet jaune » explique qu’il est là « pour dénoncer les privilèges de certains ».

Par crainte de débordements, le domaine et le château de Versailles, visité par des millions de personnes chaque année, ont été fermés « de manière préventive ».

La semaine dernière, environ 69 000 membres des forces de l’ordre avaient été déployés, dont 8 000 à Paris, appuyés par des véhicules blindés de la gendarmerie.

Ces véhicules blindés sont à nouveau mobilisés samedi, a fait savoir l’Intérieur. Ils sont « positionnés » en province, à Toulouse, Bordeaux et dans les Bouches-du-Rhône et « en alerte » à Paris.

Des « gilets jaunes » ont aussi appelé à bloquer le passage des camions aux frontières. Des gendarmes ont ainsi débloqué vers 06H00 l’autoroute A63 à hauteur de Biriatou à la frontière entre la France et l’Espagne, où une cinquantaine de « gilets jaunes » bloquent des poids-lourds depuis trois heures du matin.

Des blocages ont également été signalés dans la nuit dans le Nord, sur les autoroutes A2 et A22, à la frontière belge.

Selon Vinci, quelques entrées, sorties et barrières de péage sont encore fermées sur le réseau, notamment sur l’autoroute A7.

À 10H00, une petite trentaine de « gilets jaunes » étaient réunis à Lyon, place Bellecour.

Des manifestations sont prévues à Toulouse, Orléans, Bordeaux, ou en Bretagne, notamment. En Gironde, une source au sein du mouvement a expliqué à l’AFP que certains « gilets jaunes » envisageaient des « actions économiques », comme le blocage de centres commerciaux.

Vendredi, le Parlement a donné son feu vert à des mesures d’urgence économiques et sociales : défiscalisation des heures supplémentaires, exonération élargie de hausse de CSG pour des retraités et possibilité pour les entreprises de verser une « prime exceptionnelle » de 1 000 euros, exonérée de toutes cotisations sociales et d’impôt sur le revenu, pour leurs salariés rémunérés jusqu’à 3 600 euros.

D. S avec AFP

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires

VIDÉO RECOMMANDÉE :

« Vous avez raison », répond Macron à la pétition sur les prix du carburants

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ