Gironde : un enfant ramené chez lui par un policier en raison d’un impayé de 800 euros à la cantine

Par Emmanuelle Bourdy
14 septembre 2021
Mis à jour: 14 septembre 2021

Parce qu’une mère de famille n’avait pas réglé la facture de cantine de 800 €, son enfant de 7 ans a été ramené à son domicile par un agent de police. Cette maman reconnaît être dans son tort, mais dénonce l’humiliation qu’a subie son enfant.

Jeudi 9 septembre dernier, dans un petit village de Saint-Médard-de-Guizières (Gironde), un garçon de 7 ans a été ramené chez lui par un policier municipal parce que sa mère n’avait pas réglé la facture de cantine, indique 20 Minutes. Le montant de la facture s’élevant à environ 800 €, cette somme représentait entre 350 et 400 repas, cette mère de famille n’ayant pas réglé ce qu’elle devait depuis 2019.

Une humiliation pour l’enfant !

La mère de l’enfant dénonce la façon de faire, mais ne conteste en aucun cas la somme qu’elle doit, rapporte Sud Ouest. Elle déplore l’humiliation qu’a subie son fils lorsque le policier l’a raccompagné chez lui.

La mairie indique qu’elle avait envoyé un courrier à la mère de l’enfant et qu’elle avait eu un entretien avec elle. Celle-ci n’ayant toujours pas payé sa dette après cela, la mairie avait alors opté pour cette solution, certes un peu extrême, ne sachant plus quoi faire.

La mère déclare être d’autant plus peinée qu’elle comptait effectivement régulariser la situation dans le courant du mois de septembre. Elle souligne encore avoir eu des difficultés au niveau de son planning pour récupérer son fils sur le temps de midi.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ