Gironde : une jeune cycliste violemment agressée par un automobiliste qui avait déjà failli l’écraser

Par Séraphin Parmentier
12 septembre 2020
Mis à jour: 12 septembre 2020

Filmée par des témoins, l’agression de la jeune cycliste a été diffusée sur les réseaux sociaux.

Les faits se sont déroulés le mardi 8 septembre à Latresne, à une douzaine de kilomètres au sud-est de Bordeaux. Alors qu’elle revenait d’une séance d’entraînement à vélo, Wendy Bru, une triathlète de 18 ans licenciée aux Girondins de Bordeaux, a failli être renversée par une camionnette qui lui a coupé la route. L’automobiliste n’aurait pas repéré la jeune cycliste.

« J’étais sur la route, une longue ligne droite, en direction de Bordeaux. Soudain, une camionnette déboule d’une place de parking et me coupe la route, vers ma droite, et manque de me renverser. J’essaye de l’éviter en me déportant vers la gauche mais le conducteur ne me voit pas et je me retrouve bientôt coincée contre le terre-plein central, alors que je tape sur le véhicule et que je hurle pour me signaler, sinon c’était la chute assurée », a raconté Wendy Bru aux journalistes du site actu.fr.

L’automobiliste, âgé d’une quarantaine d’années, quitte ensuite sa camionnette pour venir à la rencontre de la jeune fille. « Tu as failli me tuer ! » lui lance alors Wendy Bru. Le ton monte et la situation s’envenime rapidement.

« Il n’a pas aimé qu’une fille lui crie dessus. Il n’a pas arrêté de me répéter : ‘Ton père ne t’a pas éduquée, toi !’. Comme si ma mère n’avait pas eu son mot à dire… Il s’est mis juste en face de moi pour me mettre la pression. Je lui ai fait remarquer qu’il n’avait pas de masque et je lui ai demandé de reculer, vu les circonstances actuelles. Là, il s’est énervé et m’a mis un coup de pied dans mon vélo. Le guidon m’a tapé le genou et fait un gros hématome », raconte la triathlète.

Wendy Bru réplique aussitôt en décochant un coup de poing au quadragénaire. Ce dernier attrape alors la jeune Bordelaise par le cou et tape son visage contre un autre véhicule.

« Quand il est descendu, je pensais qu’il allait s’excuser et que chacun allait repartir de son côté »

Des témoins qui assistaient à la scène sont venus en aide à la triathlète. L’un d’entre eux a filmé l’altercation. Une scène que Wendy Bru a décidé de diffuser sur les réseaux sociaux.

« Sur le moment, je n’ai pas vraiment eu peur, même s’il aurait pu sortir avec une barre de fer ou autre chose. Quand il est descendu, je pensais qu’il allait s’excuser et que chacun allait repartir de son côté », a déclaré Wendy Bru aux journalistes d’actu.fr.

« J’ai été choquée, surtout après que l’adrénaline est redescendue. J’ai pleuré et je tremblais comme une feuille. Heureusement que des gens étaient là pour m’accompagner. Je n’ose pas imaginer si ça s’était passé en pleine campagne et que nous nous étions retrouvés seulement tous les deux », a-t-elle ajouté.

Wendy Bru a déposé plainte au commissariat de Caudéran. Encore traumatisée, elle n’a pas osé remonter en selle pour le moment. « Les gens ne comprennent pas que ma place n’est pas sur la piste cyclable quand je roule à plus de 40km/h avec mon vélo de contre-la-montre », souligne-t-elle.

« Je suis encore en colère. Je n’ai pas osé remonter sur mon vélo depuis mardi. Si désormais, il faut se méfier de tout pour faire du cyclisme… Je dois retrouver mes esprits », conclut Wendy Bru.

FOCUS SUR LA CHINE – Des poissons morts sur 4 km de plage en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ