Giuliani : les dossiers liés aux élections vont « exploser » au grand jour après Noël

Par Zachary Stieber
26 décembre 2020
Mis à jour: 1 janvier 2021

Les procès liés aux élections et autres affaires similaires vont « exploser » après Noël, a déclaré cette semaine l’avocat du président Donald Trump, Rudy Giuliani.

Dans un podcast autogéré, Rudy Giuliani a déclaré aux auditeurs qu’il y a un « mouvement considérable » en Géorgie, au Michigan, en Pennsylvanie et au Wisconsin en faveur de la décertification des résultats des élections, au milieu d’un ensemble croissant de preuves de fraude électorale.

« Donc, à partir d’après Noël, cela va vraiment exploser », a-t-il dit. « Parce que les preuves que vous donnent tous ces réseaux de télévision, ces journaux, cette technologie de pointe et la direction du Parti démocrate sont fausses. Et vous allez le découvrir d’un seul coup. Cela va être très bouleversant pour le pays. »

Lors du deuxième vote prévu dans le processus électoral, c’est-à-dire les votes des grands électeurs au collège électoral, qui ont été faits le 14 décembre, le candidat démocrate à la présidence a été certifié vainqueur des quatre États charnière (ou « États clés ») mentionnés par Giuliani, bien que des listes alternatives de grands électeurs aient également voté pour Trump en avance le 14 décembre (voir l’article explicatif sur le déroulement de base de l’élection américaine).

Ces listes alternatives ont voté et mis leurs votes de côté, dans l’attente du moment où les listes illégitimes de grands électeurs seront reconnues illégitimes et où plusieurs voix électorales reviendront à Trump. À ce moment-là, l’étape du collège électoral par les listes des grands électeurs de Trump aura déjà été réalisée le 14 décembre et il ne restera plus qu’à dépouiller ces votes.

L’équipe juridique de Giuliani et Trump s’efforçait de convaincre les assemblées législatives des États de reprendre le pouvoir de nommer les grands électeurs, mais aucune ne l’a fait avant le vote du 14 décembre. Ils font maintenant pression sur les législateurs étatiques pour qu’ils annulent la certification des résultats électoraux, en invoquant des irrégularités, notamment une fraude présumée. Cela laisserait la chance à Trump d’être éventuellement reconnu comme le vainqueur de ces États.

« Les chiffres étaient faux. Ils doivent donc être décrédibilisés », a ajouté M. Giuliani dans un podcast le 25 décembre.

La décertification au collège électoral nécessiterait, dans la plupart des swing states (États pivots), le soutien d’au moins une poignée de démocrates, ce qui est considéré comme peu probable.

Giuliani a souligné Noël avec cette vidéo, en disant que l’Amérique « va probablement connaître un mois de janvier plus dramatique que tout ce que [les États-Unis] ont jamais connu dans [leur] histoire ».

Il a mentionné la Chambre des représentants, où au moins neuf membres ou membres désignés se sont engagés à contester les voix des grands électeurs lors de la session conjointe du Congrès du 6 janvier 2021.

« C’est ce qui va se passer dans les assemblées législatives des États et au Congrès. Nous allons poursuivre dans cette voie. Peu importe ce que les médias véreux vous disent, c’est une affaire réelle », a déclaré l’avocat, peu après s’être fait dire qu’il n’était pas invité sur ABC, NBC, CBS ou Fox News.

Trump et son équipe de campagne ont présenté des témoins attestant d’irrégularités qui se seraient produites dans la salle State Farm Arena d’Atlanta et ailleurs, ainsi que des applications de la loi électorale qu’ils jugent inconstitutionnelles, pour contester les résultats des élections. Jusqu’à présent, aucune affaire judiciaire n’a abouti.

Biden semble avoir obtenu suffisamment de voix pour remporter l’élection au début du mois, mais les contestations pendant la session conjointe, ou certaines décisions de justice, pourraient changer ce calcul. Epoch Times ne se prononce pas sur le vainqueur de l’élection pour le moment.

Biden a déclaré la victoire après les votes du collège électoral, appelant Trump à concéder. Son équipe n’a pas répondu à une demande de commentaires sur les propos de Giuliani.

Élections américaines – Trump : le temps est venu pour que le peuple s’exprime


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Soutenez le journalisme honnête

RECOMMANDÉ