Google soutient les efforts d’immigration de Biden et propose de couvrir certains frais

Par Zachary Stieber
15 janvier 2021
Mis à jour: 16 janvier 2021

Google a déclaré qu’il soutenait les plans d’immigration promis par le président élu des États-Unis Joe Biden et a offert de couvrir une partie des frais de demande associés au programme d’action différée pour les arrivées d’enfants (DACA : Deferred Action for Childhood Arrivals).

Kent Walker, vice-président senior des affaires mondiales, a déclaré que l’entreprise accorde une subvention de 250 000 dollars qui couvrira les frais du DACA pour plus de 500 immigrants.

« Nous pensons qu’il est important que les Dreamers (littéralement ‘rêveurs’) aient la possibilité de demander une protection dans le cadre de ce programme afin qu’ils puissent sauvegarder leur statut aux États-Unis », a-t-il écrit dans un article de blog. « Mais au milieu d’une pandémie mondiale qui a entraîné des difficultés économiques, en particulier pour les nombreux immigrants qui jouent un rôle essentiel en première ligne, on craint que de nombreux Dreamers n’aient pas les moyens de payer les frais de demande. »

Dreamer est un terme que les personnes qui supportent le DACA utilisent pour désigner les immigrants.

Le DACA, créé par un décret de l’ancien président Barack Obama en 2012, a permis à certains immigrants arrivés aux États-Unis dans leur enfance d’être protégés de l’expulsion. Elle leur a également donné la possibilité d’obtenir des documents légaux essentiels pour pouvoir être employés et fréquenter l’école.

Le président américain Donald Trump a tenté de mettre fin à ce programme, mais il a été bloqué par les tribunaux. La Cour suprême des États-Unis a décrété en juin 2020 que Donald Trump pouvait annuler le DACA mais n’a pas suivi la « procédure » appropriée. Dans la dernière décision de justice, un juge fédéral de New York a ordonné à l’administration Trump de rétablir complètement le programme.

L’affaire est toujours en cours d’arbitrage.

Le président élu Joe Biden prononce un discours à Wilmington, Delaware, le 7 janvier 2021. (Chip Somodevilla/Getty Images)

Joe Biden a longtemps été un partisan de l’élargissement de l’immigration et des propositions d’amnistie. Le même mois que l’arrêt de la Cour suprême, il s’est engagé, s’il remportait le mandat, à rendre le DACA permanent en envoyant un projet de loi au Congrès le premier jour de son administration.

« Je vais présenter un projet de loi sur l’immigration immédiatement et le faire envoyer aux comités appropriés pour pour amorcer le processus », a déclaré Joe Biden aux journalistes ce mois-ci.

Alors que les démocrates contrôleront bientôt la Chambre des représentants et le Sénat, certains républicains sont en faveur d’un assouplissement des lois sur l’immigration, ce qui rend possible l’adoption d’un tel projet de loi par le Congrès.

Selon M. Walker de Google, la société estime que le DACA n’est qu’une solution temporaire.

« Nous avons besoin d’une législation qui non seulement protège les dreamers, mais qui apporte aussi d’autres réformes indispensables. Nous soutiendrons les efforts du nouveau Congrès et de la nouvelle administration pour faire passer une réforme globale de l’immigration qui améliore les programmes de visas basés sur l’emploi qui renforcent la compétitivité américaine, donne plus d’assurance aux travailleurs et aux employeurs immigrés, et promeut un traitement de l’immigration et des pratiques de sécurité aux frontières meilleurs et plus humains », a-t-il déclaré.

La nouvelle déclaration de Google est intervenue après l’interdiction temporaire de la chaîne YouTube de Donald Trump, au milieu d’une vague d’interdictions du président par les grandes entreprises technologiques.

La plupart des employés des entreprises technologiques qui contribuent aux campagnes politiques font des dons aux démocrates, et les mouvements entre les entreprises et l’administration Obama ne sont pas rares ; Jay Carney, l’ancien chef de cabinet d’Obama, est le chef de la politique publique chez Amazon, tandis que Zaid Zaid, un conseiller juridique associé de la Maison-Blanche, est un responsable de la stratégie sur Facebook.

L’équipe de transition de Joe Biden a intégré Zaid Zaid et plusieurs autres personnes qui travaillent pour des entreprises technologiques à la fin de l’année dernière, notamment Christopher Upperman de Facebook et Deon Scott de Google.

Élections américaines – Deuxième impeachment contre Trump


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ