Le gouvernement australien va créer 10.000 nouveaux emplois grâce au Fonds de recyclage

Par Victoria Kelly-Clark
6 juillet 2020
Mis à jour: 6 juillet 2020

Le gouvernement Morrison a annoncé qu’il allait créer 10 000 nouveaux emplois et transformer l’industrie australienne des déchets et du recyclage.

Dans un communiqué de presse conjoint du 6 juillet, la ministre de l’Environnement Sussan Ley et le ministre adjoint à la réduction des déchets et à la gestion de l’environnement Trevor Evans ont déclaré que le gouvernement engagerait 190 millions $ pour créer un nouveau fonds de modernisation du recyclage (RMF).

Le RMF va générer une évolution de la capacité de l’Australie à recycler et à traiter les déchets qui se chiffrera en milliards de dollars.

« Plus de 10 000 emplois seront créés et plus de 10 millions de tonnes de déchets seront détournés des décharges pour être transformés en produits utiles, alors que l’Australie renforce sa capacité de recyclage », ont déclaré Mme Ley et M. Evans dans la déclaration commune.

Le gouvernement fédéral s’attend à ce que le nouveau fonds génère 600 millions $ d’investissements dans l’industrie australienne du recyclage en soutenant les investissements dans de nouvelles infrastructures « pour trier, traiter et remanufacturer des matériaux tels que le plastique mélangé, le papier, les pneus et le verre », ont déclaré Mme Ley et M. Evans.

« C’est une occasion unique de remodeler la gestion des déchets, de réduire la pression sur notre environnement et de créer des opportunités économiques », a déclaré Mme Ley.

« Nous devons arrêter de jeter des tonnes de déchets électroniques et de piles chaque année et développer de nouvelles façons de recycler des ressources précieuses. »

Le RMF fait partie de la stratégie nationale du gouvernement Morrison visant à changer la façon dont l’Australie traite les déchets.

En 2019, le gouvernement fédéral a établi le Plan d’action de la politique nationale des déchets, qui visait à interdire l’exportation de déchets de plastique, de papier, de verre et de pneus à partir du second semestre 2020.

La politique prévoit également de réduire le total des déchets produits en Australie en réduisant les déchets par personne de 10 % et en créant un taux de récupération de 80 % de tous les flux de déchets d’ici 2030.

Trevor Evans, ministre adjoint chargé de la réduction des déchets et de la gestion de l’environnement, a déclaré que le RMF permettrait à l’Australie de développer une économie circulaire qui crée des emplois et une solide industrie de recyclage sur place.

« Les entreprises australiennes transforment les plastiques et les déchets ménagers en meubles, terrasses, clôtures et vêtements, et nous développons de nouveaux marchés intérieurs pour les matériaux recyclés en établissant des normes nationales pour le contenu recyclé des routes et en faisant des produits recyclés un élément central des achats pour les infrastructures, la gestion des biens de la défense et les achats des administrations publiques », a déclaré M. Evans.

Selon le gouvernement fédéral, le financement du RMF sera conditionné au cofinancement de l’industrie, des États et des territoires.

« Alors que nous poursuivons les objectifs du plan d’action de la politique nationale des déchets, nous avons besoin que les fabricants et l’industrie assument un véritable rôle de gérance qui contribue à créer une économie circulaire durable », a déclaré Mme Ley.

« Les entreprises sont déjà en train de bouger, le Pact Group annonce un investissement de 500 millions de dollars dans les installations, la recherche et la technologie, Coca-Cola Amatil s’engage à atteindre de nouveaux objectifs de recyclage, et Pact, Cleanaway et Asahi Beverages établissent une installation de recyclage de 30 millions de dollars à Albury », a déclaré M. Evans.

Le Conseil australien pour le recyclage (ACOR), l’organisme de pointe pour la gestion de la réduction des déchets, a déclaré que l’annonce du gouvernement était une étape importante pour l’industrie de 1,5 milliard $ qui emploie environ 50 000 Australiens.

Dans un communiqué de presse (pdf) du 6 juillet, le Pdg d’ACOR, Pete Shmigel, a déclaré que le RFM serait bénéfique à la fois pour l’environnement et pour l’industrie du recyclage.

« Cette manne et cet investissement sans précédent transformeront le recyclage australien et contribueront à le rendre durable au niveau national », a déclaré M. Shmigel.

« Le RMF s’appuie sur l’innovation et l’investissement de notre industrie pour fabriquer davantage de produits à contenu recyclé et créer des emplois régionaux très intéressants ici même en Australie », a-t-il déclaré.

« Les ministres, en particulier ceux du Commonwealth, ont reçu des félicitations pour être allés là où la politique de recyclage n’était pas allée auparavant : une réelle reconnaissance des avantages du recyclage, une réelle coordination, de l’argent réel, et maintenant des résultats réels », a déclaré M. Shmigel.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ