Un grand-père écossais de 75 ans bat le covid-19 bien qu’il n’ait qu’un seul poumon en raison d’un cancer

Par Louise Bevan
30 avril 2020
Mis à jour: 30 avril 2020

Un grand-père n’ayant plus qu’un seul poumon après deux combats successifs contre le cancer célèbre un tout nouveau triomphe ; l’homme de 75 ans a vaincu le virus de Wuhan.

En raison des restrictions de confinement, William Burns, de la ville d’Irvine dans le North Ayrshire, en Écosse, a été contraint d’endurer son dernier séjour à l’hôpital, séparé de ses proches, après qu’on l’eut diagnostiqué du coronavirus. Il a été isolé de sa femme aimante de 54 ans, Ruby, et des cinq fils du couple, et placé en soins intensifs à l’hôpital Crosshouse dans l’Ayrshire.

Comme le rapportait Metro, William avait déjà survécu à un cancer de la prostate, puis a subi une seconde bataille en 2007 lorsque le cancer est réapparu. Le grand-père de 75 ans a perdu un poumon lors de cette seconde bataille, le rendant ainsi vulnérable à une pneumonie.

« J’ai déjà eu des virus auparavant, mais celui-ci était très virulent », a déclaré William au Daily Record. « J’ai l’habitude des infections puisque j’ai la gorge endommagée par les traitements, mais ma respiration se détériorait. »

Cependant, après quatre semaines à l’hôpital en tant que patient très vulnérable avec un seul poumon, William a défié les probabilités en passant de l’autre côté de l’infection. Il est sorti de l’hôpital le 23 avril 2020.

L’Hôpital Crosshouse, près de Kilmarnock, en Écosse, tel que photographié le 20 juillet 2009 (Jeff J Mitchell/Getty Images)

À sa sortie du service des soins, le septuagénaire a reçu une ovation debout de la part de ses médecins, infirmières et d’autres patients. « Tout le personnel de l’hôpital a été superbe », a répondu William, « et je ne peux pas les remercier assez pour ce qu’ils ont fait pour moi pendant que j’étais là-bas. »

Une photo prise à l’extérieur de l’entrée principale de l’hôpital est devenue virale depuis, montrant William victorieux, brandissant le poing triomphalement avec un énorme sourire.

Le grand-père a qualifié son rétablissement de miraculeux, mais a attribué le mérite à son attitude positive. « J’ai une attitude vraiment positive, et je crois au pouvoir du cerveau », a-t-il révélé en souriant. « Il n’y a jamais eu un seul moment où j’ai pensé que je n’allais pas y arriver. »

L’un des fils de William, Stewart, a passé prendre son père à l’hôpital. Stewart a admis qu’il avait trouvé cela « terrible » d’être tenu à l’écart de son père pendant sa maladie. Ruby avait lutté pour rester calme. Les appels vidéo ont permis à la famille de rester en communication, nous rappelle Stewart.

Le fils aîné de William, James, attendra plus longtemps que les autres membres de la famille pour être réuni avec son père, car il a lui-même survécu à un cancer et est donc immunodéprimé. « C’est difficile », a admis James. « Mais je suis si heureux qu’il soit rentré sain et sauf […] nous sommes tous restés positifs et avons prié pour lui. »

Selon le Daily Mail, William est surtout connu dans sa région pour son entreprise, Charles Burns and Sons, une entreprise familiale de soins des pieds qui se transmet de génération en génération depuis 1867. Au retour de William chez lui, son fils Stewart a fait l’éloge de ce vétéran des affaires de 75 ans, un survivant du virus du PCC*.

« Je ne pourrais pas vous dire combien de fois il a eu une pneumonie au cours des 12 dernières années depuis qu’il a eu un cancer du poumon », a déclaré Stewart au Daily Record. « Il a de nouveau frôlé la catastrophe, ce qui est tout simplement incroyable. Il est de fort bonne humeur. »

Après avoir retrouvé son mari, Ruby a promis de veiller à ce que son William soit « bien nourri ». Elle avait prévu de préparer pour son époux un plat traditionnel écossais fait maison, composé de hachis et de pommes de terre.

« C’est agréable d’être dehors », se souvient William. « L’air frais m’a manqué, sans aucun doute, et je me sens bien d’être de retour chez moi et de retrouver mon propre lit. Cela fait aussi six semaines que je n’ai pas eu de coupe de cheveux, et mes cheveux poussent très vite ! »

William fêtera son 76e anniversaire le 29 avril.

* Epoch Times désigne le nouveau coronavirus, responsable de la maladie du covid-19, comme le « virus du PCC », car la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois (PCC) ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ