Greta Thunberg pense qu’elle a contracté le virus du PCC

Par Jack Phillips
25 mars 2020
Mis à jour: 25 mars 2020

La militante Greta Thunberg a affirmé qu’elle avait peut-être contracté le virus du PCC, elle s’est mise en quarantaine avec son père après avoir présenté les symptômes.

La jeune femme de 17 ans a écrit qu’elle était « restée enfermée » pendant les deux dernières semaines, déclarant dans un post sur les médias sociaux : « Au retour de mon voyage en Europe centrale, je me suis isolée dans un appartement emprunté, loin de ma mère et de ma sœur, car le nombre de cas de COVID-19 en Allemagne, par exemple, était similaire à celui de l’Italie » au début de l’épidémie.

Epoch Times désigne le nouveau coronavirus, qui est à l’origine de la maladie COVID-19, comme le virus du PCC parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

« Il y a environ 10 jours, j’ai commencé à ressentir certains symptômes, exactement au même moment que mon père – qui m’a accompagnée depuis Bruxelles », poursuit Greta Thunberg. « Je me sentais fatiguée, j’avais des frissons, un mal de gorge et je toussais. »

Greta Thunberg ajoute que son père a connu des symptômes similaires.

En Suède, a-t-elle ajouté, « on dit à tous ceux qui se sentent mal de rester chez eux et de s’isoler ».

« Je n’ai donc pas été testée pour le COVID-19, mais il est extrêmement probable que je l’aie eue, compte tenu de la combinaison des symptômes et des circonstances », a écrit Greta Thunberg.

Elle a ajouté qu’elle présentait des symptômes : « Je ne me suis presque pas sentie malade. Mon dernier rhume était bien pire que cela ! Si quelqu’un d’autre n’avait pas eu le virus simultanément, je n’aurais peut-être même pas soupçonné quoi que ce soit. J’aurais alors juste pensé que je me sentais anormalement fatiguée avec une petite toux. »

Les jeunes, qui sont moins susceptibles de mourir de la maladie, devraient prendre des précautions car ils pourraient transmettre le virus à des groupes à risque tels que les personnes âgées sans qu’ils ne s’en rendent compte, a conclu Greta Thunberg.

RECOMMANDÉ