Grève nationale illimitée à partir du 9 août, les pompiers protestent contre la vaccination obligatoire

Par Emmanuelle Bourdy
8 août 2021
Mis à jour: 8 août 2021

L’un des principaux syndicats des pompiers a déposé un préavis de grève nationale illimitée à compter du 9 août. Il proteste, entre autres, contre la vaccination obligatoire.

La Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs, techniques et spécialisés (FA/SPP-PATS), qui est l’un des principaux syndicats de la profession, a déposé un préavis de grève illimitée dans toute la France, relate France 3 Hauts-de-France. Celle-ci débutera le 9 août, jour d’entrée en vigueur de la loi dont le projet a été validé en grande partie par le Conseil constitutionnel ce jeudi 5 août. Cette loi oblige les pompiers à recevoir les deux injections de vaccin contre le Covid-19 avant le 15 septembre, sous peine de sanctions.

Cette mesure « porte atteinte à la Constitution »

Les pompiers, pourtant très impliqués dans la campagne de vaccination depuis sa mise en place, protestent contre cette obligation vaccinale. Les représentants du syndicat des sapeurs-pompiers estiment que ces derniers respectent scrupuleusement les protocoles sanitaires lors de leurs interventions et sont conscients de l’importance de se protéger et de protéger les autres, qui plus est parce que leur métier est directement en contact avec la population.

Dans un communiqué adressé au ministère de l’Intérieur, la FA/SPP-PATS a déclaré que « le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire, qui prévoit notamment, et sous peine de sanctions, l’obligation vaccinale pour les sapeurs-pompiers, porte atteinte à la Constitution ». En effet, les sanctions prévues sont, pour les CDI, la suspension du contrat de travail sans rémunération. Toutefois, pour un salarié en CDD ou en intérim qui ne possèderait pas le passe sanitaire, son contrat ne pourra pas être rompu par l’employeur avant le terme de celui-ci, selon le Conseil constitutionnel.

Le syndicat ne « s’oppose pas à la vaccination » mais à son caractère obligatoire

Dans son communiqué, le syndicat des pompiers précise encore qu’il ne « s’oppose pas à la vaccination » mais à son caractère obligatoire, ce qui va « à l’encontre du principe d’égalité » et « des libertés individuelles ».

De plus, le syndicat considère que si les sapeurs-pompiers sont logés à la même enseigne que les soignants en matière vaccinale, ils n’ont pas les mêmes avantages. « Si vous maintenez l’obligation vaccinale aux sapeurs-pompiers, alors nous exigeons de bénéficier des mêmes avancées statuaires et sociales que les soignants », réclame la FA/SPP-PATS dans son communiqué, ainsi que le souligne LCI.

« On a un métier qui nous impose d’avoir une certaine protection par rapport aux personnes que l’on va secourir, mais on ne peut pas être assimilés à du personnel soignant et à un autre moment être exclus des dispositifs qui sont avantageux au personnel soignant quand ça arrange la gouvernance », s’indigne au micro de France 3 Yannick Gosnet, président de la FA/SPP-PATS de l’Oise. D’ailleurs, Yannick Gosnet se permet de pointer le fait que les pompiers n’ont pas reçu de prime Covid, contrairement au personnel soignant.

Le syndicat des pompiers exige donc le retrait immédiat de cette obligation vaccinale ainsi que l’abrogation des sanctions encourues en cas de non-vaccination.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ