Un groupe de 633 plongeurs ramasse 1400 kg de déchets sous-marins, établissant un nouveau record mondial

Par Nathalie Dieul
20 juin 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Plus que jamais, des gens font leur part pour nettoyer les océans des déchets qui les polluent, même si cela signifie mettre la main à la pâte et plonger dans l’océan pour aller les récupérer eux-mêmes, de leurs propres mains. Un groupe de plongeurs comptant plusieurs centaines de personnes l’a officiellement prouvé samedi, établissant le record mondial du plus grand nettoyage sous-marin.

Au total, 633 plongeurs se sont rassemblés près du quai de pêche international de Deerfield Beach, en Floride (États-Unis), pour participer à l’effort de nettoyage.

L’arbitre du record mondial Guinness, Michael Empric, de New York, a assisté à l’événement pour faire le décompte officiel entre 9 h et 11 h ce matin-là.

« En fait, je suis resté debout ici et j’ai cliqué à chaque fois que quelqu’un entrait dans l’eau », a indiqué M. Empric au journal quotidien local Sun Sentinel. Selon les règlements, les plongeurs devaient entrer dans l’eau et y rester pendant au moins 15 minutes.

« Peu importe ce qui se passe aujourd’hui au niveau du record du monde Guinness », a ajouté Michael Empric. « Ce qui compte, c’est que tout le monde nettoie autour de la jetée et essaie d’améliorer l’état de la communauté. »

Mais ils sont allés de l’avant et ont quand même battu l’ancien record.

Le record précédent pour la plus grande plongée de ce type avait été établi en 2015. Ahmed Gabr, un ancien plongeur sous-marin de l’armée égyptienne, avait rassemblé 615 plongeurs pour plonger dans la mer Rouge en Égypte dans un travail monumental de nettoyage.

Le tout récent événement a été organisé par le centre de plongée sous-marine Dixie Divers. Le projet de conservation marine à but non lucratif AWARE ainsi que l’agence de plongée sous-marine PADI y ont aussi contribué. Leur but était de montrer à quel point la préservation de l’environnement rassemble plus de gens que jamais. Les organisateurs avaient récupéré un panneau en métal blanc pour avertir les bateaux de rester à 90 mètres de la jetée.

Le projet AWARE a catalogué les débris recueillis, rassemblant ainsi la plus grande base de données sur les débris marins jamais élaborée, ce qui pourrait changer la façon dont les politiques de pollution des océans sont adoptées à Deerfield et en Floride du Sud.

« Les lignes de pêche prennent beaucoup de place par ici, mais il y a surtout de très beaux poissons », a expliqué Dahlia Bolin, 13 ans, au Sentinel Sun. Elle et sa mère Rebecca ont fait le voyage depuis Mackinaw, en Illinois, pour participer à l’établissement du record mondial.

Selon un participant nommé (à juste titre) Jack Fishman (Fishman signifie en anglais : « homme-poisson »), environ 1 451 kg (3 200 livres) de matériel de pêche ont été rapportés du fond de la mer pendant l’événement, et un nombre incroyable de 9 000 morceaux de déchets marins ont été recueillis au total.

« Dire que notre collaboration d’aujourd’hui à l’événement The World Record Clean Up Event organisé par Dixie Divers a été un succès est un euphémisme », a écrit M. Fishman plus tard dans une publication sur Facebook. « Quelle journée incroyable pour la protection de l’environnement ainsi que pour la communauté de la plongée. »

RECOMMANDÉ