Guillaume Peltier veut créer un tribunal sanitaire international afin de juger la Chine: «La Chine et l’OMS ont menti»

Par Laurent Gey - Epoch Times
27 avril 2020
Mis à jour: 27 avril 2020

Dans une interview donnée au Parisien, Guillaume Peltier, vice-président délégué de LR et député du Loir-et-Cher, a annoncé qu’il allait déposer le 27 avril une résolution pour créer un tribunal sanitaire international afin de juger la Chine.

« Nous avons le droit de savoir pourquoi la Chine et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont menti. L’OMS, avec ses 7000 salariés, ses 6 milliards de dollars de budget, a repris les arguments de la Chine comme un perroquet », a déclaré Guillaume Peltier au sujet de sa proposition de Loi pour créer un tribunal sanitaire international afin de juger la Chine.

Le vice-président délégué de LR se demande pour quelles raisons les autorités chinoises ont censuré des lanceurs d’alertes et minimisé les dangers du coronavirus. Il se demande aussi pourquoi l’OMS n’a jamais transmis les informations aux autres États, alors qu’elles étaient connues depuis l’automne 2019: « Il y a beaucoup de questions liées à l’attitude d’un grand nombre de bureaucrates dans le monde. »

Guillaume Peltier n’est pas le premier élu des Républicains à pointer le rôle de la Chine dans cette pandémie mondiale. Dans une tribune publiée le 18 avril dans le JDD, le député (LR) des Alpes-Maritimes Éric Ciotti estimait également que « la plus grande dictature du monde devra rendre des comptes ».

« Alors que l’onde de choc de la pandémie se propage, plus que jamais la question de l’origine du virus se pose. Cette interrogation amène à pointer directement le rôle crucial de la Chine dans cette crise sanitaire inouïe », soulignait M. Ciotti.

« Une responsabilité étouffée par la dictature maoïste qui depuis des mois s’emploie à faire oublier sa lenteur extrême à réagir, ses mensonges répétés, son déni et son omerta. Propagande, censure, répression, enfermement des médecins lanceurs d’alerte, critique des régimes étrangers, diplomatie du masque… tout est bon pour dissimuler l’origine de ce drame sanitaire mondial », poursuivait l’élu.  

Selon Guillaume Peltier, la responsabilité incombe aussi à l’OMS. Il est temps selon lui « d’auditionner et juger les bureaucrates de l’OMS que nous finançons » et il est« indispensable de créer un tribunal sanitaire international, sur le modèle de la Cour pénale internationale créée à La Haye en 1998 ».

 

RECOMMANDÉ