Haute-Garonne : à 97 ans, ce vétéran guérit du coronavirus : « Le plus difficile, c’était la guerre, bien sûr ! »

Par Nathalie Dieul
13 janvier 2021
Mis à jour: 13 janvier 2021

Lorsque le virus de Wuhan a été détecté chez Maurice Teboul, cet homme de 97 ans a été hospitalisé pendant un mois. Ce vétéran a connu bien d’autres épreuves dans sa vie : il a entre autres été tireur de char pendant la Seconde Guerre mondiale. Il s’est sorti de ce nouveau défi malgré son âge.

Même quand il était en première ligne pendant la guerre, Maurice Teboul n’a jamais eu peur, confie-t-il à La Dépêche. « J’ai reçu des coups de canon, des coups de mitrailleuse, à chaque fois, j’ai échappé à la mort ; quelque chose doit me protéger, c’est le destin ! », se réjouit le vétéran, qui a probablement été protégé encore une fois récemment.

Au mois de novembre dernier, au lendemain d’un voyage à Paris, cet habitant de Blagnac (Haute-Garonne) est allé voir son médecin traitant qui « a vu que quelque chose n’allait pas », indique-t-il au micro de RTL. « Il n’a rien dit mais il a tout de suite appelé une ambulance », raconte celui qui n’avait aucun symptôme.

Une fois à l’hôpital, « ils m’ont fait des analyses et ont détecté le virus. Et les médecins m’ont très bien soigné », assure le vétéran. Pendant son hospitalisation qui a duré un mois, le plus difficile pour cet homme de 97 ans a été… de rester enfermé dans sa chambre sans télévision !

« J’en avais marre », se souvient le nonagénaire. « Au bout d’un mois, j’ai demandé à aller dans un centre de rééducation. Je me suis senti revivre, et on m’a finalement ramené chez moi. Petit à petit, j’ai retrouvé ma souplesse et j’ai repris les quatre kilos que j’avais perdus. »

Même s’il s’exprime très clairement au micro de RTL, le vétéran confie à La Dépêche que sa seule séquelle est la difficulté à trouver ses mots.

Évidemment, lorsqu’on connaît la longue histoire de Maurice Teboul, et principalement ses actions héroïques pendant la guerre, ce petit épisode de virus n’est pas grand-chose dans sa vie.

« J’ai fait le débarquement en Normandie, la Libération de Paris, je suis allé jusqu’au nid d’aigle d’Hitler, je suis rentré dans son bureau », raconte Maurice, qui a reçu plusieurs médailles, dont la légion d’honneur en 2015. Il a servi, entre autres, sous les ordres du Maréchal Leclerc.

Passionné d’aviation depuis son enfance, le vétéran aime encore sauter en parachute comme il l’a fait pour ses 90 ans, un exploit qu’il compte bien réitérer l’année prochaine.

Hyperactif mais bon vivant, Maurice Teboul, qui a pris sa retraite à l’âge de 74 ans, attend avec impatience la réouverture des restaurants : « Dès qu’ils seront ouverts, je vais sortir faire la bringue avec ma compagne ! J’ai fait ça toute ma vie, je ne vais pas me priver ! »

Focus sur la Chine – Le vaccin chinois a 73 effets secondaires


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ