Haute-Garonne : des lycéennes reçoivent des tirs provenant de pistolets à billes, trois hommes interpellés

Par Emmanuelle Bourdy
22 janvier 2021
Mis à jour: 22 janvier 2021

Des lycéennes ont été les cibles de tirs ce vendredi 15 janvier 2021 non loin de leur lycée à Fonsorbes (Haute-Garonne). Elles n’ont pas été blessées mais ont trouvé la plaisanterie de très mauvais goût et ont porté plainte. Les trois individus impliqués dans cette affaire ont été interpellés ce lundi 18 janvier, ils seront prochainement convoqués devant la justice.

Alors qu’elles se trouvaient près d’un abribus situé à proximité de leur lycée, ce vendredi 15 janvier à 17 heures, deux adolescentes ont été la proie de tirs provenant d’un pistolet de type Airsoft, relate ladépêche.fr. Ressemblant à s’y méprendre à une vraie arme, ce pistolet fonctionne avec des billes, et bien qu’il ne soit pas dangereux, l’impact des billes n’en reste pas moins douloureux si la cible est proche.

L’homme qui leur a tiré dessus était à bord d’un véhicule, accompagné de deux autres individus. La voiture se serait arrêtée à leur hauteur et l’un des hommes aurait demandé aux adolescentes de danser tout en brandissant son arme avant d’appuyer sur la gâchette, les touchant au niveau des jambes et des mains, expliquent nos confrères.

Les jeunes filles n’ont pas été blessées, mais elles ont eu une belle frayeur. Les trois jeunes hommes sont repartis pour revenir près de ce même abribus, quelques instants plus tard. Mais les deux jeunes filles avaient quitté les lieux, laissant place à trois autres adolescentes, explique ladépêche.fr. Ces trois jeunes femmes ont également été prises pour cible, sans qu’aucune ne soit blessée.

À la suite de ces événements, les cinq lycéennes, âgées de 15 à 17 ans, ont porté plainte. Les gendarmes ont rapidement retrouvé les agresseurs. L’enquête a été confiée, par le parquet de Toulouse, à la gendarmerie de Toulouse-Le Mirail. Interpellés puis placés en garde à vue, les trois jeunes hommes, âgés de 20 ans pour deux d’entre eux et de 19 ans pour le troisième, ont reconnu les faits. Les gendarmes ont confisqué les deux pistolets Airsoft et les billes pendant la perquisition. Les trois hommes seront jugés prochainement dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), précise enfin le journal.

Focus sur la Chine – Controverse liée au virus en Chine : des glaces testées « positives »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ