Haute-Garonne : une nouvelle tortue alligator découverte le long du canal du Midi

Par Léonard Plantain
25 juillet 2020
Mis à jour: 25 juillet 2020

Jeudi 23 juillet, à Ramonville Saint-Agne, au sud de Toulouse (Haute-Garonne), une tortue alligator de 40 centimètres a été trouvée par les gendarmes, le long du canal du Midi.

Après trois petites tortues alligators trouvées au niveau de Port Sud à Ramonville lundi 4 mai, puis une tortue serpentine de 25 cm à la ferme des Cinquante mardi 26 mai, c’est au tour d’une nouvelle tortue alligator d’être trouvée à Ramonville ce jeudi 23 juillet, mesurant 40 cm.

Toutes ces tortues exotiques, aussi protégées que dangereuses et interdites à la vente, se sentent visiblement dans leur jardin à Ramonville Saint-Agne, relate Actu.fr. C’est du moins le constat étonnant qu’ont fait les gendarmes de Castanet-Tolosan après cette nouvelle découverte.

Bien que le canal du Midi semble être le nouveau terrain de jeu de ces NAC, la tortue alligator « peut clairement être dangereu[se] pour l’homme quand [il] atteint sa taille adulte. On observe une proportion importante de morsures. Et elles font beaucoup de dégâts. Une tortue alligator peut par exemple arracher un tendon d’Achille », explique le capitaine Nicolas Ségard, vétérinaire-chef du SDIS 31.

Il faut dire qu’avec les trois rangées de crêtes sur sa carapace, son épine dorsale pointue, ses fortes griffes et son bec en forme de crochet, la tortue alligator, qui possède également une mâchoire surpuissante, porte bien son nom. « Espèce protégée nuisible pour les écosystèmes, elle est également dangereuse pour l’homme en raison de son bec, capable de sectionner plusieurs doigts d’un adulte, voire le membre d’un enfant », rappellent les gendarmes de la Haute-Garonne.

Concernant leur présence, l’hypothèse la plus probable serait que des personnes ont voulu s’en débarrasser. Mesurant 3 cm à la naissance, ces tortues peuvent atteindre environ 80 cm et peser 100 kg une fois adultes.

Originaire d’Amérique du Nord et du fleuve Mississippi, elles sont réputées très agressives et effraient régulièrement les éleveurs amateurs, surpris par leur évolution et leur ténacité. Étant en infraction en les possédant chez eux, beaucoup finissent par relâcher ces tortues dans la nature, malgré qu’elles soient un danger pour nos écosystèmes.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ