Haute-Garonne : il vole une pelle mécanique sur un chantier devant une gendarmerie

Par Léonard Plantain
28 avril 2021
Mis à jour: 28 avril 2021

Dans la nuit de vendredi 23 à samedi 24 avril, à Saint-Orens près de Toulouse (Haute-Garonne), les gendarmes ont interpellé un jeune homme au volant d’un engin de chantier tout juste volé.

S’il voulait être discret, c’est raté. En effet, un jeune homme a été interpellé dans la nuit de vendredi 23 à samedi 24 avril, en plein couvre-feu donc, au volant d’une pelle mécanique sur la route de Revel à Saint-Orens. Le jeune homme, qui allait en direction de Toulouse, venait de dérober l’engin sur un chantier qui ne se trouvait qu’à quelques dizaines de mètres de la brigade de gendarmerie, a rapporté Actu Toulouse.

C’est le bruit sourd à l’extérieur de la caserne qui a alerté les gendarmes, surpris d’entendre un tel vacarme à cette heure tardive. Sur place, ils découvrent alors l’engin de chantier sur la route. De plus, ce n’était pas un petit engin, mais « une grosse pelle mécanique, avec le bras armé, le godet et les chenilles », ont déclaré les gendarmes. Une machine qui a d’ailleurs laissé des stigmates de son passage sur la route et les trottoirs.

Rapidement, les gendarmes ont intercepté l’engin. Au volant ? Un jeune homme « tout juste majeur » et visiblement alcoolisé.

Pris en flagrant délit de vol, le jeune conducteur – qui n’a rien à voir, de près ou de loin, avec le secteur du bâtiment – a fini sa nuit en garde à vue. Auditionné le lendemain matin, il a écopé d’une contravention pour non-respect du couvre-feu et d’une convocation devant le tribunal judiciaire pour le mois de mai, où il devra expliquer son geste.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ