Haute-Marne : jugée «trop bruyante», une boulangerie va devoir fermer, laissant la commune de Langres sans boulangerie

Par Nathalie Dieul
29 décembre 2019
Mis à jour: 30 décembre 2019

Depuis 2012, la boulanger de Langres (Haute-Marne) se bat contre un voisin qui trouve son activité trop bruyante. C’est finalement le lendemain de Noël qu’Éric Gallien, propriétaire de l’affaire familiale qui est en opération depuis 56 ans, a dû annoncer qu’il a perdu le procès et devra fermer ses portes sous peu.

« Bon voilà, je voulais vous tenir informé que le voisin avait gagné le procès et que nous avions perdu. La Boulangerie Gallien sera fermée le 28 janvier. Les 17 employés vont se retrouver sans-emploi mais ils vous remercient tous du soutien. Merci », a écrit M. Gallien sur la page Facebook Soutien boulangerie Gallien, suivie par près de 3 000 personnes.

Il s’agit d’un bien triste Noël pour le boulanger ainsi que ses employés, qu’il va devoir licencier très rapidement : à compter du 28 janvier 2020, il devra payer une indemnité journalière à la partie adverse s’il ne fait pas des travaux, estimés à 125 000 €.

Même sans dépenser une telle somme pour faire les travaux, le boulanger a expliqué à France 3 que le licenciement de son personnel lui coûtera 80 000 euros d’indemnités.

« Je suis dégoûté, c’est une affaire familiale qui a 56 ans d’existence », a déclaré M. Gallien, qui a choisi de fermer les portes de l’établissement.

Le boulanger n’est pas le seul à être déçu de cette issue. Les clients sont aussi désespérés que lui, dans cette commune de 7 700 habitants qui compte un tiers de retraités. « Il n’y aura plus de boulanger », constate une dame en colère avant d’ajouter : « On veut faire revivre la ville de Langres ou pas ? »

Une internaute écrit sur la page Facebook de soutien : « C’est une catastrophe pour ce pauvre boulanger ; je ne comprends pas les gens qui ne supportent aucun bruit. »

« Cette boulangerie, les croissants, les cookies, c’est toute mon enfance, sans parler des desserts de Julien ! » ajoute une autre. « Honte à la justice, je ne comprends pas ce genre de jugement », écrit de son côté une internaute.

« Après quatre générations, la boulangerie Gallien tire malheureusement sa révérence. Honte à ses voisins commerçants, deux commerces que je boycotterai ! », écrit sur la page Facebook un employé de la boulangerie qui dit avoir été « fier et heureux de travailler avec Éric Gallien pendant 5 ans ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ