Haute-Savoie : injures racistes contre une caissière, la cliente en garde à vue

Par Epoch Times avec AFP
7 juin 2021
Mis à jour: 8 juin 2021

Le groupe Carrefour a porté plainte. Une femme soupçonnée d’avoir proféré des injures racistes à l’encontre d’une caissière d’un magasin d’Annemasse en Haute-Savoie a été placée en garde à vue, a indiqué lundi le procureur de Thonon.

« La personne mise en cause, convoquée ce jour par les enquêteurs, s’est présentée au commissariat en fin d’après-midi. Elle a été placée en garde à vue », a indiqué le procureur Bruno Badré.

« Sale négresse va, sale Noire ! Y a que les Noirs pour faire ça. Tu vois les Africains comme toi, ça donne envie de les tuer », pouvait-on entendre sur la vidéo publiée sur Twitter.

Plainte déposée

Samedi, la chaîne de supermarchés Carrefour avait annoncé qu’elle portait plainte après qu’une caissière du groupe eut été la cible d’insultes racistes proférées par une cliente, selon une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

« Solidarité avec notre collègue injuriée. Ces propos racistes sont inacceptables. Nous les condamnons très fermement et portons plainte », a réagit de son côté l’enseigne dans un tweet.

« Je suis de conviction musulmane, je suis Africaine comme elle« 

Samedi, un message audio attribué la cliente mise en cause a été diffusé sur ce même réseau social dans lequel elle explique avoir été elle même insultée par la caissière, en se défendant d’être raciste.

« Je suis de conviction musulmane, je suis Africaine comme elle (la caissière, ndlr), mais le problème c’est qu’il faut qu’ils arrêtent de se cacher derrière leur pseudo-racisme, alors que ce sont eux qui attaquent les gens », affirme-t-elle.

Le maire d’Annemasse, Christian Dupessey (PS) avait dit ce week-end sa « totale condamnation des propos racistes », tout en lançant « un appel au calme sur les réseaux sociaux ».

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ