Hautes-Alpes : les douanes saisissent 43 chatons et un chiot

Par Emmanuelle Bourdy
10 novembre 2019
Mis à jour: 10 novembre 2019

La brigade des douanes de Gap (Hautes-Alpes), a découvert ce mardi 29 octobre, 43 chatons ainsi qu’un chiot, cachés à bord d’un fourgon dans des cartons scotchés. Il s’agissait de chats de race ; des Scottish Fold, des Scottish Straight et des Sphynx, la petite chienne étant une femelle Chihuahua. Tous ces animaux étaient dissimulés parmi d’autres marchandises. Les douaniers les ont interceptés à Chorges-La Bâtie , non loin du lac de Serre-Ponçon, ainsi que le relate Franceinfo.

Cinq personnes étaient à bord du fourgon, toutes originaires d’Ukraine. Aucune autorisation d’importation de ces animaux n’a pu être présentée aux douaniers lors du contrôle. Ces derniers n’ont donc pas pu vérifier que ces animaux, au demeurant complètement déshydratés, étaient bien en règle au niveau sanitaire.

Chantal Terrasson Duvernon, directrice de la SPA Sud Alpine, précise : «Le problème, c’est qu’en Ukraine, il y a la rage. Ils sont donc en veille sanitaire». «Je pense qu’on va partir sur une durée de six mois» ajoute-t-elle.

Visiblement, ces animaux domestiques étaient destinés au Portugal. Une telle saisie reste extrêmement rare dans cette région.

Par ailleurs, parmi les cinq personnes arrêtées, trois ont fait l’objet d’une retenue douanière et sont sommés de payer une amende, selon Le Dauphine Libéré, ainsi que le mentionne Franceinfo. Puisque les animaux ont été confiés aux autorités, l’affaire a donc été classée sans suite par le parquet de Gap.

Mireille Lasserre, adjointe à la direction régionale des douanes d’Aix-en-Provence, précise qu’il ne s’agit pas d’une filière organisée. «Il s’agit plutôt d’un trafic lambda de chatons de race, qui se vendent 800 euros pièce. Ce sont des gens qui ont décidé de se faire un peu d’argent comme ça, en revendant au porte-à-porte, auprès d’animaleries pas regardantes, sur internet… » indique-t-elle.

De fortes dépenses sont à prévoir pour la prise en charges de ces animaux. Hormis la nourriture, l’achat de matériel, les frais vétérinaires et ceux des agents animaliers de l’association, il faut également ajouter la location d’un local, indispensable pour la mise en quarantaine de tous ces animaux. Chantal Terrasson Duvernon estime que 10.000 euros sont nécessaires.

L’association a donc lancé un appel aux dons. Une cagnotte en ligne a été ouverte sur la plateforme Helloasso. Vous pouvez également contacter directement la SPA Sud Alpine au 04 92 51 42 44 (de 14 h à 18 h) ou par email à spa.sudalpine@orange.fr.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ