Hautes-Alpes : « Nous ouvrirons le 1er décembre quoiqu’il arrive », annonce un collectif de commerçants

Par Nathalie Dieul
19 novembre 2020
Mis à jour: 19 novembre 2020

Un restaurateur des Hautes-Alpes a décidé de lancer un collectif de commerçants afin de pouvoir reprendre leurs activités économiques dès le 1er décembre, défiant ainsi le gouvernement s’il n’arrive pas à lui le faire changer d’avis.

« On ne peut pas se laisser mourir », tel est le cri d’alarme lancé par le nouveau collectif Mouvement commerçants 05, lancé le 14 novembre sur les réseaux sociaux par Cédric Manzoni, hôtelier-restaurateur à Gap.

« J’ai décidé d’ouvrir mon établissement comme d’autres commerçants le 1er décembre », affirme le restaurateur à France 3. À la suite de cette décision, Cédric Manzoni a démarré un mouvement sur une nouvelle page Facebook le 14 novembre.

En quinze minutes, près de 300 commentaires étaient écrits sur sa première vidéo. 72 heures plus tard, dans une autre vidéo, le restaurateur annonçait que plus de 800 personnes avaient déjà rejoint le mouvement. « Ensemble on est plus fort, et n’oubliez pas, on n’est pas des moutons ! » assure-t-il.

Dans un premier temps, le professionnel invite tous les « commerçants, artisans, CCI, UMIH, salles de spectacle, salles de sport, employeurs, employés, indépendants, saisonniers, professionnels des stations de ski… »  à venir manifester vendredi à 10 h sur le parvis de la cathédrale de Gap, « pour défendre leur cause et sauver leurs entreprises, leurs emplois ».

Puis, si les négociations avec le gouvernement n’aboutissent pas, il incite les artisans, commerçants, restaurateurs et hôteliers des Hautes-Alpes à ouvrir leurs commerces le 1er décembre, peu importent les règles du confinement en vigueur.

Quatre jours après la création de la page Facebook, près de 1.500 personnes la suivent. L’Union pour l’entreprise des Hautes-Alpes (UPE 05) a décidé mardi d’apporter son soutien au collectif Mouvements commerçants 05, rapporte Le Dauphiné libéré.

« Il faut obtenir la garantie que l’activité économique pourra reprendre pleinement le 1er décembre, pour tout le monde. C’est pourquoi l’Union pour l’entreprise des Hautes-Alpes se montre solidaire du [Mouvement commerçants 05]”, indique le président de l’UPE 05 Michel Garcin, après avoir constaté que « les efforts consentis après une vingtaine de jours de confinement commencent à porter leurs fruits. »

De son côté, l’Union des Métiers et des Industries de l’hôtellerie des Hautes-Alpes (UMIH 05), a décidé de ne pas « inciter les commerçants et artisans à ouvrir leurs commerces au 1er décembre sans autorisations de l’État, sous peine de sanctions lourdes et immédiates », a écrit son président dans un communiqué cité par la radio Alpes 1.

En ce qui concerne le rassemblement du vendredi 21 novembre, Cédric Manzoni appelle tous les participants à venir avec du gel hydroalcoolique et un masque sur lequel il est écrit non, « pour dire non à l’état, non à cette façon de faire ».

Il suggère aussi de porter un vêtement, une casquette ou un brassard noir, « pour montrer que notre département est en deuil ».

NOUVEL HORIZON – Prélèvement obligatoire d’ADN et de sang


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ