Hautes-Pyrénées : une famille attaquée par une vache en pleine randonnée

Par Séraphin Parmentier
7 juillet 2020
Mis à jour: 7 juillet 2020

Une famille originaire de Normandie a été chargée par une vache alors qu’elle se promenait sur le sentier du GR10.  

Les faits ont eu lieu le vendredi 3 juillet sur un sentier de randonnée du GR10, à Barèges, un village de moins de 200 habitants situé au pied du col du Tourmalet et du pic du Midi de Bigorre.

En fin d’après-midi, une touriste normande de 38 ans a été chargée par une vache alors qu’elle se trouvait à la fin du GR10, près du télésiège de Tournaboup, en compagnie de ses deux filles et de son conjoint.

« Ma petite fille de trois ans a été projetée sur le sol. Un couple venu de Bretagne a repoussé les vaches avec ses bâtons. S’ils n’étaient pas intervenus, la vache aurait piétiné ma petite », a expliqué la trentenaire dans les colonnes de Sud Ouest.

Prise en charge par les pompiers, elle s’en tire avec plusieurs contusions et une grosse frayeur. Si la raison pour laquelle l’animal l’a attaquée reste inconnue, les pompiers des Hautes-Pyrénées soulignent que ce genre d’incident est « hélas récurrent » pendant la saison des estives.

« Des encornements, ou des agressions par des vaches, ce sont des situations que l’on rencontre fréquemment durant l’été. Beaucoup de randonneurs ne se méfient pas, s’approchent tout près des animaux. Voire, font des selfies avec les vaches, sans mesurer le danger », regrettent les soldats du feu.

Des règles de prudence et de sécurité à respecter

« C’est malheureux, évidemment et je comprends l’émotion de cette dame qui était là avec ses deux petites filles. Mais je ne peux pas faire grand chose. C’est comme ça, c’est une zone pastorale, comme dans les Alpes ou dans plein d’autres endroits. Il faut vivre en cohabitation avec les vaches et les moutons. Les animaux sont en liberté. Ils sont en pâture et à part rappeler les règles de sécurité à leur approche, il n’y a hélas, rien que je puisse faire », explique Pacal Arribet, le maire (SE) de Barèges.

« Je ne peux pas prendre d’arrêté municipal pour interdire la pâture. Il y a des panneaux partout, qui indiquent que l’on est en zone pastorale. Je ne peux que recommander la prudence aux gens », ajoute l’édile.

« On ne sait pas ce qu’il s’est passé précisément vendredi. Mais une vache n’attaque jamais sans raison. C’est toujours pour défendre sa velle ou son veau. Il y a des panneaux qui rappellent aux promeneurs qu’ils sont dans des zones de transhumance et donc de pacage libre des troupeaux », observe Christine Loo, chef de service à la commission syndicale de la vallée du Barèges, en charge des estives.

« Il ne faut jamais passer au milieu d’un troupeau, pour ne pas risquer de séparer les vaches de leurs jeunes. Il ne faut pas se prendre en photo devant. Il faut rester discret. On ne crie pas, on ne tape pas, on contourne impérativement les animaux », précise Mme Loo.

Et le danger est bien réel pour les promeneurs qui ne respecteraient pas ces consignes. Ces animaux sont « lourds et peuvent charger s’ils estiment leur velle en danger », rappelle Christine Loo.

Selon France 3, 580 bovins paissent en liberté sur le secteur du Tourmalet pendant l’été.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ