Hauts-de-France : des stocks de pommes de terre s’accumulent, les producteurs préoccupés

Par Sarita Modmesaïb
10 février 2021
Mis à jour: 10 février 2021

Les producteurs de pomme de terre des Hauts-de-France, région de production par excellence de la patate, subissent le contrecoups de la crise sanitaire du virus du PCC. Les producteurs de pomme de terre n’arrivent plus à écouler leurs stocks, les ventes sont au plus bas.

La fermeture des restaurants et de cantines d’entreprises présente des conséquences pour les producteurs alimentaires, qui, souvent, écoulent une bonne part de leurs récoltes dans la vente directe aux commerces de bouche.

Les producteurs de pomme de terre dans les Hauts-de-France voient ainsi leurs stocks s’accumuler et doivent brader leurs pommes de terre.

Sur LCI, Ghislain Cauchy, producteur de 600 tonnes de patates, explique qu’il n’a pu écouler que deux tiers de sa récolte dans l’industrie agro-alimentaire, le tiers restant, habituellement destiné aux restaurants, s’entasse dans ses hangars, ce qui entraîne une perte financière de 12 000 euros.

En effet, selon l’Union nationale des producteurs de pommes de terre (Unpt), 8 frites sur 10 sont consommées dans les restaurants et 55 % des pommes de terre sont transformées en frites, vendues en grandes surfaces ou dans les restaurants. En 2020, 200 000 tonnes de pommes de terre sont demeurées invendues.

Des aides de l’État et des initiatives privées

En 2020, le ministère de l’Agriculture avait annoncé le déblocage de 4 millions d’euros afin d’indemniser les producteurs de pommes de terre.

Après un retard dû, entre autres, au changement de ministre, les producteurs ont pu effectuer entre janvier et début février 2021, une déclaration de demande d’aide.

En attendant, les initiatives personnelles se multiplient : vente directe à la ferme avec des prix « cassés », ventes-flash dans les villes directement du camion…

Burger King, l’un des leaders de la restauration rapide, a souhaité aussi apporter un coup de pouce.

« Ne laissons personne dans la purée », c’est avec ce slogan évocateur que l’enseigne a lancé une opération de solidarité.

Depuis le 2 février 2021, pour tout achat effectué au drive par un client, Burger King offre un sac d’un kilo de pommes de terre.

« Lorsque le secteur de la restauration est en difficulté, ce sont des milliers d’agriculteurs français qui vont mal et qui ne peuvent pas écouler leur production », explique-t-elle dans sa publicité de lancement de l’opération.

Dans cette optique, l’enseigne a acheté 200 tonnes de patates produites dans les Hauts-de-France.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ