Shen Yun, un spectacle divin au Grand Théâtre de Provence

Shen Yun, un spectacle divin au Grand Théâtre de Provence

Mme Beverini et sa petite fille au Grand Théâtre de Provence le 18 mars dernier : « C’est magnifique…! tellement beau que nous sommes revenus cette année. » ((NTDTV)

28 mars 2017

AIX-EN-PROVENCE – Samedi 18 mars, le spectacle Shen Yun a fait vibrer le Grand Théâtre de Provence. Cette salle de spectacle conçue dans l’esprit des salles italiennes, présente toutes les modernités du XXIe siècle. La compagnie Shen Yun Performing Arts a bénéficié ainsi d’un bel écrin pour un spectacle partagé avec un public venu nombreux.

« La deuxième fois que nous venons voir Shen Yun »

Madame et Monsieur Beverini ont apprécié le spectacle qu’ils voyaient pour la seconde fois. Monsieur Beverini était directeur technique dans une compagnie pétrolière. «  Nous avons amené notre petite fille cette année. Je pense qu’elle va avoir envie de revenir l’année prochaine…! Ce spectacle est vraiment magnifique ! Il est fait de légèreté, de finesse… Des danseurs qui maîtrisent leur art parfaitement, un décor qui est somptueux et des effets lumineux qui sont très agréables ! », a-t-il déclaré.

«C’est un spectacle qui prend aux tripes ! », s’exclame-t-il. Avec « un petit frisson, un petit frisson de bonheur », a-t-il ajouté.

Le spectacle Shen Yun présente les 5000 ans de la culture ancestrale chinoise qui puise ses racines dans le bouddhisme et le taoïsme. Cet aspect en lien avec le divin est éminemment présent tout au long des tableaux présentés et Monsieur Beverini l’a bien ressenti, ajoutant : « Ces parallèles avec la divinité, on les trouve dans un certain nombre de spectacles, mais en Chine, c’est bien maîtrisé ».

Madame Beverini a été touchée par l’ensemble du spectacle. « Nous avons déjà vu Shen Yun. C’est magnifique…! tellement beau que nous sommes revenus cette année. C’est vraiment la danse, les décors, les costumes tout est magnifique et la musique aussi est très belle. Puis l’histoire… ce sont quand même de belles histoires », précise-t-elle. « Il faut venir voir ce spectacle qui est très, très beau! ». « Je pense que vous avez beaucoup souffert au moment de Mao et que vous souffrez encore »

«C’est un spectacle qui prend aux tripes ! »

Sa petite fille ajoute : « Je trouve qu’ils dansent très, très bien ! Je suis des cours de danse donc je regarde ce qu’ils font. Cela me motive encore plus pour faire le grand écart et plein d’autres figures ».

Elle a aussi une pensée pleine de compassion en ajoutant : « Je pense aussi aux autres gens quand ils ont dit ce qu’il y avait en Chine ». Elle fait référence aux tableaux qui présentent la répression menée par le régime communise contre la liberté d’expression et la liberté de conscience en Chine.

Ce n’est pas possible que des êtres humains arrivent à une perfection pareille

Claude Marine Outet, enseignante en économie sociale, s’est énormément impliquée dans le bénévolat, car comme elle le précise : «  J’ai l’Ordre national du mérite pour les oeuvres que j’ai faites autour de moi ». C’est la première fois qu’elle voit le spectacle et elle précise que son billet lui a été offert à Noël.

Elle ajoute qu’elle a « beaucoup voyagé. J’ai vu des spectacles remarquables dans beaucoup de pays, mais je vais vous dire : ce que j’ai vu là m’a troublée… parce que je me dis que ce n’est pas possible que des êtres humains arrivent à une perfection pareille, une perfection dans les mouvements, dans l’ensemble, les idées pour faire ce spectacle… Je vous dis, c’est sublime ! C’est unique et voyez j’ai les larmes, enfin j’ai des lunettes… J’ai les larmes aux yeux tellement cela m’émeut. J’ai 82 ans et je n’ai jamais vu une chose si extraordinaire au niveau du spectacle ».

« Cela me touche énormément, voilà peut-être que je suis trop sensible, je ne sais pas, mais je n’aurais jamais pu penser que cela puisse se faire », souligne-t-elle.

En parlant des danseurs, elle précise : « Ils sont jeunes ces danseurs, on sent qu’ils croient à ce qu’ils font et qu’ils donnent tout d’eux-mêmes, leur physique, leur coeur et c’est ça qui est important parce que dans un spectacle, si on ne se donne pas entièrement, le spectacle ne sera pas réussi et là c’est ce qu’ils ont réussi à faire. Je fais tous mes compliments à la compagnie pour cette réalisation ! Il faut absolument faire un film de ce spectacle, c’est indispensable ! Je serai la première à l’acheter (rires) et à l’offrir à des amis qui apprécieront ».

Je souhaite que Shen Yun fasse encore beaucoup de spectacles et qu’il y ait encore beaucoup de monde qui puisse le voir. Voyez, on n’est pas dans un monde si minable et si pourri que ça… quand on voit un spectacle, on dit dans le coeur humain, il y a encore beaucoup, beaucoup de choses qui sont bonnes. Je veux finir avec un mot positif : l’être humain est encore excellent », conclut Claude Marie Outel.

Un spectacle très beau, surprenant, d’une très haute qualité artistique et même spirituelle

Marseillaise à la retraite, Danielle Macabertrand, s’occupait auparavant de la gestion des dossiers retraites. « Donc maintenant c’est mon tour », précise-t-elle avec humour en se présentant.

« Je trouve le spectacle très beau, surprenant, d’une très haute qualité artistique et même spirituelle », déclare-t-elle en parlant de Shen Yun.

« On voit le Bouddha, on voit que les gens travaillent avec le coeur. Les danseurs et danseuses travaillent avec le coeur. Cela se trouve dans la danse, on le voit dans la danse. On sent que ce n’est pas juste de la technique, il y a beaucoup de technique, mais aussi cette spiritualité. Je pense qu’il y a derrière de la méditation et du travail intellectuel », ajoute-t-elle.

La Chine ancestrale est baignée dans le taoïsme et le bouddhisme, il existait un lien étroit entre l’art et le divin. Ainsi les artistes privilégiaient la vertu, la méditation et l’introspection. Les artistes de Shen Yun suivent cette noble tradition.

« Cela m’a beaucoup émue et beaucoup touchée. J’ai trouvé que c’est vraiment un très beau spectacle. Si je peux, j’en parlerai autour de moi parce que c’est vraiment magnifique! », précise-t-elle.

Elle a aussi été touché par « La profondeur », mais aussi l’harmonie comme elle le souligne : « il y a beaucoup d’harmonie. Je pense que c’est l’harmonie qui se dégage, qui me touche ».

Elle conclut en disant : « Je pense que les messages sont reçus correctement. Un message d’harmonie et de paix aussi, pas de combat. Merci beaucoup ! ».