Hérault : un homme verbalisé pour être sorti n’acheter «que» du pain pendant le confinement

Par Nathalie Dieul
10 avril 2020
Mis à jour: 10 avril 2020

Un habitant de Cazilhac, près de Ganges dans l’Hérault, a eu une mauvaise surprise lorsqu’il est allé acheter ses cinq baguettes pour la semaine, malgré le fait qu’il avait une attestation de déplacement remplie en bonne et due forme. Les gendarmes lui ont donné une amende de 135 € pour n’avoir « rien compris » aux règles du confinement.

L’Héraultais était allé en voiture dans la commune voisine pour aller chercher son pain, le lundi 30 mars. « J’avais bien rempli mon imprimé avec la date, l’heure et donc j’étais parfaitement à l’aise, très décontracté », raconte-t-il à France Bleu.

Les gendarmes l’ont arrêté pour le contrôler. « L’agent me dit : ‘Mais Monsieur vous n’avez rien compris au confinement. Vous vivez sur une autre planète. On ne sort pas pour n’acheter que du pain. Je suis obligé de vous mettre un PV. 135 euros' », se souvient l’homme, abasourdi.

Le Parisien rapporte le cas d’un habitant de Parmain dans le Val-d’Oise qui a lui aussi été verbalisé malgré son attestation de déplacement, sur le chemin de la boulangerie où il se rendait à vélo. « C’est honteux ! Être verbalisé alors que l’on va chercher son pain ! », s’est scandalisé l’homme qui a reçu une amende de 135 euros.

Certaines communes telles que Sanary-sur-Mer dans le Var ont quant à elles pris un arrêté pour obliger leurs habitants à acheter du pain en plus grosse quantité pour ne pas aller trop souvent à la boulangerie, raconte LCI. La station balnéaire conseille également d’acheter plusieurs boules de pain à la fois plutôt que des baguettes et de congeler du pain.

Selon le Colonel Lebas, interrogé par France Bleu, il y a « le texte et l’esprit du texte » de loi. Il souligne également qu’il est toujours possible de contester une verbalisation si elle est jugée abusive.

CORONAVIRUS : CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

RECOMMANDÉ